Accident de l'hélicoptère de Kobe Bryant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Décès de Kobe Bryant)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Accident de l'hélicoptère de Kobe Bryant
Image illustrative de l’article Accident de l'hélicoptère de Kobe Bryant
Un hélicoptère Sikorsky S-76B, similaire à celui impliqué dans le crash
Caractéristiques de l'accident
Date
TypeImpact au sol
CausesEnquête en cours
SiteCalabasas, Californie (États-Unis)
Coordonnées 34° 08′ 12″ nord, 118° 41′ 32″ ouest
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilSikorsky S-76
No  d'identificationN72EX
Lieu d'origineAéroport John-Wayne (comté d'Orange)
Lieu de destinationCamarillo
PhaseCroisière
Passagers8
Équipage1
Morts9
Blessés0
Survivants0

Géolocalisation sur la carte : États-Unis
(Voir situation sur carte : États-Unis)
Accident de l'hélicoptère de Kobe Bryant
Géolocalisation sur la carte : Californie
(Voir situation sur carte : Californie)
Accident de l'hélicoptère de Kobe Bryant

Le dimanche , l'hélicoptère Sikorsky S-76 de Kobe Bryant s'écrase près de Calabasas, en Californie (États-Unis). Les neuf occupants de l'appareil sont tués sur le coup. Kobe Bryant, 41 ans, un des plus célèbres joueurs de basket-ball de la NBA, avait pris sa retraite en 2016.

À bord de l'hélicoptère se trouvaient également sa fille de treize ans, Gianna, qui jouait également au basket, l'entraîneur de baseball John Altobelli, sa femme Keri et leur fille Alyssa, Payton Chester et sa mère Sarah, l'entraîneuse de basket Christina Mauser, et le pilote, Ara Zobayan[1].

Hélicoptère[modifier | modifier le code]

L'appareil, un Sikorsky S-76 i construit en 1991 (numéro de série 760379) et immatriculé N72EX, appartenait à l'Island Express Holding Corp depuis 2015[2]. Auparavant, il appartenait à l'État de l'Illinois qui l'utilisait pour le transport du gouverneur et de personnalités (il était alors immatriculé N761L).

Il n'était pas équipé d'enregistreurs de vol (non obligatoires sur ce type d'appareils)[3], ni de GPWS (système avertisseur de proximité du sol)[4]. Le NTSB avait recommandé son emport pour tous les hélicoptères équipés de six sièges, après un accident de S-76A en 2004, mais la FAA, doutant de son efficacité, ne l'a pas imposé, sauf pour les hélicoptères ambulances. Mais il disposait d'un système d'alerte basé sur la cartographie GPS[5]. Island Express Helicopters, qui exploitait l'hélicoptère, n'est autorisé que pour des vols VFR[6].

Kobe Bryant l'utilisait fréquemment pour ses trajets entre Orange County et Los Angeles[7]. Ce jour-là, il se rendait à un match de basketball à la Mamba Sports Academy à Thousand Oaks, que devaient jouer Gianna et ses coéquipières Alyssa et Payton[8]. Il devait atterrir à l'aéroport de Camarillo (en), à un quart d'heure de route de là (contre deux heures depuis le domicile de Bryant). L'hélicoptère avait fait le même trajet la veille sans incident.

Accident[modifier | modifier le code]

Le site du crash de l'hélicoptère se trouve en haut à gauche de l'image, juste en dessous de la retenue collinaire.

L'hélicoptère décolle de l'aéroport John-Wayne, dans le comté d'Orange, à h 6 (heure du Pacifique) sous clairance VFR spécial[2] en raison des conditions de mauvaise visibilité.

Il s'écrase à h 47 (heure du Pacifique) sur des collines au-dessus de Calabasas.

Juste avant que les contrôleurs aériens ne perdent sa trace, le pilote avait dit qu'il essayait de monter pour éviter un banc de nuages bas (une partie de la région était recouverte de brouillard ce dimanche matin)[8].

Conditions météorologiques[modifier | modifier le code]

La police de Los Angeles avait immobilisé ses hélicoptères le matin du en raison du brouillard[9]. Au moment où le N72EX a décollé de l'aéroport John-Wayne, la visibilité était de 5 milles (10 km) avec un plafond nuageux de 1 300 pieds (400 m) , et il fonctionnait selon les règles de vol à vue (VFR)[10]. Voler à travers les nuages est possible si un pilote choisit d'opérer selon les règles de vol aux instruments (IFR), mais selon un ancien pilote pour Island Express et les dossiers de la FAA, les pilotes de la compagnie n'étaient pas autorisés à voler en IFR[11]. Même si les règles de la compagnie l'avaient permis, voler en IFR aurait entraîné de longs retards et détours (ce qui aurait réduit les gains de temps anticipés) en raison d'une grave congestion dans l'espace aérien contrôlé de Los Angeles[12]. Le statut de célébrité de Bryant n'aurait pas donné la priorité à l'hélicoptère dans cet espace aérien.

Vol[modifier | modifier le code]

Transmissions radio entre l'hélicoptère et les contrôleurs au sol jusqu'au moment de l'impact

Parce que les règles de vol à vue interdisent à un pilote de voler dans les nuages, l'hélicoptère est monté à une altitude de 800 pieds (240 m) tout en volant au nord-ouest de l'aéroport John-Wayne[10]. Sur la plupart de ses vols précédents vers Camarillo, l'hélicoptère avait tourné vers l'ouest au centre-ville de Los Angeles et survolé les montagnes de Santa Monica jusqu'à ce qu'il prenne l' autoroute Ventura (US 101)[12]. Mais le , ce n'était pas une option pour les vols VFR en raison d'une couche marine profonde qui avait poussé le brouillard de l'océan Pacifique dans les montagnes de Santa Monica. Au lieu de cela, l'hélicoptère a continué vers le nord-ouest, a survolé Boyle Heights près du stade Dodger et a commencé à suivre l'itinéraire de la Golden State Freeway (I-5); alors que le vol approchait de Glendale[13], les contrôleurs aériens avaient mis l'hélicoptère en attente pendant 11 minutes à partir de h 21 (17 h 21 UTC)[14] avant de lui accorder l'autorisation de pénétrer dans l'espace aérien contrôlé autour de l'aéroport de Burbank. Les contrôleurs de Burbank lui ont autorisé le transit en VFR spécial, obligeant le pilote à rester sous 2 500 pieds (760 m) d'altitude[10]. Après avoir traversé l'espace aérien contrôlé de Burbank, il s'est dirigé vers l'ouest, en suivant l' autoroute Ronald Reagan (SR 118) et en passant dans l'espace aérien contrôlé de l'aéroport de Van Nuys ; les contrôleurs Van Nuys ont approuvé peu après un virage sud-ouest vers la Ventura Freeway (US 101) à h 39 (17:39 UTC). Le pilote Ara Zobayan a ensuite accusé réception du transfert au contrôle de la circulation aérienne du sud de la Californie[15]. Le pilote avait alors informé le contrôle qu'il mettait l'avion en montée pour éviter une couche nuageuse; ce fut la dernière transmission faite par le pilote[16],[17].


À h 42 (17 h 42 UTC), l'hélicoptère avait commencé à suivre la Ventura Freeway ouest, pénétrant sur un terrain plus vallonné à l'extrémité ouest de la vallée de San Fernando ; lorsque le sol a commencé à monter, l’hélicoptère est monté de 1 000 pieds (300 m) d'altitude en 36 secondes[10]. À h 44 (17 h 44 UTC), en réponse à une demande du pilote, le contrôle a informé l'hélicoptère qu'il était trop près du terrain pour le flight following, service d'information de vol avertissant un aéronef VFR du trafic avoisinant[15]. Cela ne signifie pas qu'il était trop bas pour voler en toute sécurité[18]. Selon les données du transpondeur, l'hélicoptère a d'abord effectué un virage ascendant vers la gauche, prenant un cap sud et culminant à une altitude de 2 300 pieds (700 m) ; l'hélicoptère a ensuite effectué un virage descendant plus à gauche en prenant un cap sud-est. L'hélicoptère a débuté un piqué à h 45 min 15 s (17:45 UTC), avec un taux de descente de 4 000 à 5 000 ft/min (20 à 25 m/s) et une vitesse de 160 nœuds (300 km/h) avant de heurter la colline à h 45 min 39 s à une altitude d'environ 1 400 pieds (430 m)[10],[19].

Impact et réponse d'urgence[modifier | modifier le code]

Champ de débris le 27 janvier 2020

L'hélicoptère s'est écrasé et a pris feu à Calabasas, en Californie, près de l'intersection de Las Virgenes Road et Willow Glen Street, comme l'a signalé un appel d'urgence au 911 à h 47 (17 h 47 UTC )[20]. L'accident s'est produit sur une colline derrière le siège du district municipal de Las Virgenes[21]. Le flanc de la colline fait partie d'une petite vallée qui est techniquement l'extrémité supérieure du canyon Malibu[12]. Des résidents des environs à vélo de montagne ont été témoins de l'accident et ont appelé le 911. Les conditions météorologiques seraient brumeuses[13]. Des témoins ont rapporté que le moteur de l'hélicoptère avait des ratés avant l'accident[22].

L'accident a déclenché un feu de brousse difficile à éteindre en raison de la présence de magnésium[13]. Les pompiers du service d'incendie du comté de Los Angeles sont intervenus sur les lieux et ont éteint l'incendie à 10 h 30[20]. Les débris sont éparpillés sur un terrain escarpé sur un champ estimé à s'étendre de 500 à 600 pieds (150 à 180 m)[14]. Les pompiers sont allés à pied sur le site et les ambulanciers paramédicaux sont descendu en rappel d'un hélicoptère sur les lieux, mais n'ont pu retrouver aucun survivant[23]. Les neuf occupants de l'hélicoptère ont été tués dans l'accident[24].

Enquête[modifier | modifier le code]

Le Conseil national de la sécurité des transports (NTSB) est chargé de l'enquête sur l'accident[25],[26].

Les conditions météorologiques étaient mauvaises, mais toutes les causes possibles sont examinées.

L'hélicoptère n'était pas équipé de Cockpit Voice Recorder[8].

Le shérif du comté de Los Angeles parle de l'accident

À 11 h 24, moins de deux heures après le crash, TMZ a été la première source d'information à confirmer la mort de Bryant. Plus tard, TMZ a été critiqué lors d'une conférence de presse des forces de l'ordre locales pour avoir rapporté l'histoire avant que les forces de l'ordre locales n'aient eu l'occasion pour le bureau du coroner de confirmer l'identité des occupants et d'informer officiellement les familles. Le shérif du comté de Los Angeles, Alex Villanueva, a déclaré : « Il serait extrêmement irrespectueux de comprendre que votre bien-aimé a péri et que vous apprenez [cela] par TMZ. »[27],[28]

Les enquêteurs de NTSB inspectent l'épave

À 14 h 30, le shérif du comté de Los Angeles et le service d'incendie du comté de Los Angeles ont tenu une conférence de presse conjointe détaillant les premiers aspects de l'accident[29]. Le chef des pompiers du comté de Los Angeles, Daryl Osby, a confirmé que la Federal Aviation Administration (FAA) et le National Transportation Safety Board (NTSB) enquêtaient sur les lieux[30],[31],[32]. Une « Go Team » composée de 18 personnes, dont des spécialistes et enquêteurs du NTSB, est arrivée dans la soirée pour chercher un enregistreur de vol[33]. À la suite de l'accident, une enquête a été ouverte sur le Sikorsky S-76B de Lockheed Martin.

À 20 h, le shérif du comté de Los Angeles, le département des incendies du comté de LA et le département des médecins légistes-coroner du comté de LA ont tenu une autre conférence de presse conjointe[34].

Le shérif a exhorté les gens à rester à l'écart, car les gens avaient envahi les quartiers résidentiels autour du lieu de l'accident et la circulation gênait les premiers intervenants. La FAA a imposé une zone d'exclusion aérienne de cinq milles autour du lieu de l'accident jusqu'à une altitude de 5 000 pieds (1 520 m). Le coroner a pu dans un premier temps évacuer les restes de trois des neuf victimes du jour au lendemain. En réponse aux tentatives d'accès non autorisé au cours de la première soirée après l'accident, le shérif a chargé des adjoints de patrouiller le terrain accidenté à cheval et des véhicules tout-terrain afin de faire respecter un périmètre sécurisé[35] et d'empêcher l'accès des chasseurs de souvenirs[36].

Le 29 janvier, les neuf corps avaient été retrouvés sur le site du crash. Le corps de Bryant a été identifié par des empreintes digitales[37]. Les autopsies ont eu lieu le 28 janvier[38].

Réactions[modifier | modifier le code]

Mémoriaux[modifier | modifier le code]

Un mémorial de fortune a été installé à l'extérieur du Staples Center peu de temps après la mort de Bryant.

Près de 200 personnes se sont rassemblées au pied de la colline près de l'accident, dont beaucoup portaient le maillot de Bryant et tenaient des ballons de basket. Les gens ont également formé un mémorial impromptu au Staples Center, où les Lakers de Los Angeles, l'équipe avec laquelle Bryant avait passé toute sa carrière professionnelle, jouent, quelques heures seulement avant que l'arène ne soit prévue pour accueillir les Grammy Awards[39]. Au cours de la cérémonie, l'hôte Alicia Keys et Boyz II Men ont interprété la chanson It's so Hard to Say Goodbye to Yesterday (en) en hommage à Bryant, et d'autres artistes, dont Lil Nas X, Lizzo, Run-DMC, Aerosmith et DJ Khaled, ont rendu hommage à Bryant dans leurs performances[40]. Les deux chandails à la retraite de Bryant suspendus dans les chevrons du Staples Center ont été éclairés par un projecteur[41].

Les fans de Bryant pleurant sa mort

Les fans ont créé un mémorial pour Bryant à l'extérieur du gymnase de Kobe Bryant au lycée Lower Merion à Ardmore, en Pennsylvanie, auquel Bryant a assisté de 1992 à 1996. Des maillots, des ballons de basket dédiés, des ours en peluche, des fleurs et des bougies ont tous été mis en place pour commémorer Bryant[42].

Des monuments à travers les États-Unis, y compris l'aéroport international de Los Angeles, le Madison Square Garden et l'Empire State Building, et dans le monde entier, étaient éclairés en violet et en or dans la mémoire de Bryant[43],[44],[45],[46].

En sport[modifier | modifier le code]

Le commissaire de la NBA, Adam Silver, a déclaré dans un communiqué: « La famille NBA est dévastée par le décès tragique de Kobe Bryant et de sa fille, Gianna ... Pendant 20 saisons, Kobe nous a montré ce qui est possible quand un talent remarquable se mêle à une dévotion absolue à la victoire. Il a été l'un des joueurs les plus extraordinaires de l'histoire de notre jeu avec des réalisations légendaires ... Mais on se souviendra surtout de lui pour avoir inspiré des gens du monde entier à prendre un ballon de basket et à concourir au mieux de leurs capacités. Il était généreux avec la sagesse qu'il avait acquise et considérait que c'était sa mission de la partager avec les générations futures de joueurs, prenant un plaisir particulier à transmettre son amour du jeu à Gianna[47],[48]. » Gregg Downer, entraîneur de basket-ball du lycée de Bryant, a été « complètement choqué et dévasté » par la nouvelle et était trop désemparé pour parler aux médias. Downer a entraîné Bryant à Lower Merion High School dans la banlieue de Philadelphie de 1992 à 1996 et a remporté le championnat d'État avec Bryant en 1996.

Michael Jordan, à qui Bryant était souvent comparé, a déclaré dans un communiqué: « Les mots ne peuvent pas décrire la douleur que je ressens. J'ai adoré Kobe il était comme un petit frère pour moi. . . Nous avions l'habitude de parler souvent et ces conversations me manqueront beaucoup. Il était un concurrent féroce, l'un des grands du jeu et force créative. »[49]. Shaquille O'Neal, coéquipier des Lakers de Bryant de 1996 à 2004 et avec qui il a partagé une amitié et plus tard une querelle très médiatisée, a déclaré qu'il était "malade" et « n'avait pas de mots pour exprimer la douleur »[50]. Plusieurs équipes de la NBA ont rendu hommage à Bryant lors de leurs matchs ce soir-là avec des violations intentionnelles sur le terrain faisant référence à ses numéros d'uniformes: violations du chronomètre des tirs de 24 secondes et de la règle exigeant que les équipes avancent le ballon au milieu de la zone dans les huit secondes[51]. Kareem Abdul-Jabbar a publié une vidéo sur Twitter exprimant ses condoléances[52]. LeBron James, qui avait dépassé Bryant sur la liste des leaders de la NBA en carrière la nuit précédente et avait parlé à Bryant le matin de l'accident, a publié une déclaration sur Instagram, disant: « J'ai le cœur brisé et je suis anéanti, mon frère... Je te promets que je perpétuerai ton héritage! »[53],[54]. Jerry West, grand Laker et directeur général qui avait orchestré l’achat de Bryant pour les Lakers, a déclaré: "Je pense que la chose qui me plaît le plus. . . Une personne avec un nom Kobe vous n'auriez pas à mentionner son nom de famille "et que c'était" le jour le plus triste de sa vie "pour apprendre que les familles de l'accident d'hélicoptère étaient mortes[55].

Le propriétaire des Dallas Mavericks, Mark Cuban, a déclaré "que le numéro 24 ne sera plus jamais porté par un Dallas Maverick"[56],[57]. Plusieurs joueurs de la NBA portant auparavant les numéros d'uniformes de Bryant ont décidé de changer de nouveaux numéros en l'honneur de Bryant[58].

Gianna Bryant était une fan de l' équipe féminine de basket - ball des UConn Huskies et avait participé à plusieurs matchs, et elle avait espéré participer et jouer pour l'université. UConn a tweeté une image d'un maillot et de fleurs placés sur leur banc avec le message hommage "A Husky forever"[59].

L'AC Milan, l'équipe de football préférée de Bryant en grandissant, portait des brassards noirs en mémoire de lui lors de leur match de Coppa Italia contre Turin le 28 janvier; une minute de silence a également eu lieu avant le match[60],[61]. De nombreux joueurs et équipes de football ont rendu hommage à Bryant lors des matchs et sur les réseaux sociaux[62].

La NBA a reporté le match des Lakers de Los Angeles contre les Clippers de Los Angeles, prévu le 28 janvier, deux jours après la tragédie[63].

De nombreux joueurs, équipes et autres organisations de la Ligue majeure de baseball, de la Ligue nationale de football et de la Ligue nationale de hockey ont commémoré Bryant au lendemain de l'accident[64],[65],[66]. De nombreux joueurs ont pris le temps dans le Pro Bowl 2020 de rendre hommage à Bryant sous la forme de prières et d'hommages de célébration[67]. La WWE a rendu hommage à Bryant lors de son pay-per-view Royal Rumble 2020 plus tard dans la nuit, tout comme All Elite Wrestling au cours de la semaine AEW Dynamite à Cleveland avec l'écurie SoCal Uncensored basée en Californie du Sud portant des maillots Bryant sur le ring[68], et de nombreux lutteurs professionnels ont exprimé leurs condoléances à la famille Bryant[69],[70].

Novak Djokovic, a lui aussi été très touché par sa mort. Il déclarera en pleurant après un match : « Il était l'un des plus grands athlètes de tous les temps il m'a inspiré moi-même et beaucoup d'autres personnes dans le monde. »[71],[72].

La société américaine Nike, qui était le sponsor de Kobe Bryant depuis 2003[73], a présenté ses condoléances à la famille et aux amis de Kobe en l’appelant « l’un des plus grands athlètes de sa génération ». Nike ajoute que le joueur « a eu de l’influence immesurable sur le monde du sport et la communauté du basketball » et qu’il « était un membre bien-aimé de la famille Nike »[74],[75].

En politique[modifier | modifier le code]

Le président américain Donald Trump, les anciens présidents américains Barack Obama et Bill Clinton, le gouverneur de Californie Gavin Newsom, le maire de Los Angeles Eric Garcetti et d'autres politiciens américains ont tous exprimé leurs condoléances[76],[77],[78], [79].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Cet article est partiellement ou en totalité issu de l'article intitulé « Décès de Kobe Bryant » (voir la liste des auteurs).
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Death of Kobe Bryant » (voir la liste des auteurs).
  1. (en-US) « Mothers, fathers, daughters, coaches: Here are the 9 killed in the Kobe Bryant helicopter crash », sur Los Angeles Times, (consulté le 2 février 2020)
  2. a et b Harro Ranter, « Accident Sikorsky S-76B N72EX, 26 Jan 2020 », sur aviation-safety.net (consulté le 29 janvier 2020)
  3. (en-US) « Kobe Bryant helicopter pilot tried climbing just before 'devastating' crash, NTSB says », sur Los Angeles Times, (consulté le 2 février 2020)
  4. « Kobe Bryant's helicopter did not have terrain warning system » (consulté le 2 février 2020)
  5. « Kobe Bryant helicopter lacked recommended safety device », sur AP NEWS, (consulté le 2 février 2020)
  6. « Helicopter company in Kobe Bryant crash didn’t have certificate to fly in fog », Global News,
  7. (en-US) Jeff Zillgitt and Brent Schrotenboer, « Traveling by helicopter was common for Kobe Bryant », sur USA TODAY (consulté le 29 janvier 2020)
  8. a b et c (en-US) Alan Blinder, Tim Arango et Dave Philipps, « Pilot Was Trying to Fly Higher Before Crash That Killed Kobe Bryant », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 29 janvier 2020)
  9. (en) « Kobe Bryant's death: Live updates and remembrance », Los Angeles Times (consulté le 26 janvier 2020)
  10. a b c d et e Jeff Wise, « How Kobe Bryant's Helicopter May Have Succumbed to a Well-Known Combination of Dangers », New York Magazine,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 27 janvier 2020)
  11. (en) Jeremy Bogaisky, « Pilot in Kobe Bryant Helicopter Crash Wasn't Allowed To Fly By Instruments », Forbes,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 30 janvier 2020)
  12. a b et c Joe Mozingo, Matthew Ormseth, Kim Christensen et Ralph Vartabedian, « The last flight of Kobe Bryant », Los Angeles Times, Los Angeles Times Communications LLC,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 28 janvier 2020)
  13. a b et c (en) Winton, Woike, Kohli et Ganguli, « Kobe Bryant, daughter Gianna die in helicopter crash in Calabasas » [archive du ], Los Angeles Times, (consulté le 26 janvier 2020)
  14. a et b Hannah Fry, Richard Winton, Luke Money, Ruben Vives, Matthew Ormseth et Andrew J. Campa, « Kobe Bryant helicopter pilot tried climbing just before 'devastating' crash, NTSB says », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 27 janvier 2020)
  15. a et b Justin George, « Transcript of conversation between pilot Ara Zobayan and air traffic control in Kobe Bryant crash », The Washington Post,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 27 janvier 2020)
  16. Stefanie Dazio, David Koenig et Bernard Condon, « Kobe helicopter tried to climb to avoid clouds before crash », AP News,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 27 janvier 2020)
  17. Bill Chappell, « What We Know: The Helicopter Crash That Killed Kobe Bryant And 8 Others », National Public Radio,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 28 janvier 2020)
  18. (en) « Kobe Bryant: Pilot warned 'you're too low' seconds before helicopter crashed in fog », Sky News,‎ (lire en ligne, consulté le 27 janvier 2020)
  19. (en) « Source: Kobe copter in climb before rapid dive » [archive du ], ESPN.com, (consulté le 27 janvier 2020)
  20. a et b (en) Kalich, « Lakers Great Kobe Bryant Among Five Killed in Calabasas Helicopter Crash », NBC Los Angeles, (consulté le 26 janvier 2020)
  21. (en) John Loesing, « Community stunned by Kobe Bryant death », The Acorn, Agoura Hills, J.Bee NP Publishing, Ltd.,‎ (lire en ligne, consulté le 28 janvier 2020).
  22. (en) « Kobe Bryant: Basketball legend dies in helicopter crash » [archive du ], BBC News, (consulté le 26 janvier 2020).
  23. (en) Dazio, Stefanie, « Bryant's helicopter flew in fog that grounded other choppers », AP News,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 27 janvier 2020)
  24. (en) « All 9 victims in the Kobe Bryant helicopter crash have been identified » [archive du ], CBS News (consulté le 27 janvier 2020).
  25. (en) CNN, « Kobe Bryant dies at 41 - news and tributes », sur CNN,
  26. « Kobe Bryant meurt dans un accident d’hélicoptère: les images du drame (photos) », sur Le Soir,
  27. . (en) « Press Conference: Sheriff Villanueva & Officials provide details on the tragic helicopter crash that occurred in Calabasas », Facebook, (consulté le 26 janvier 2020)
  28. (en) Tracy, « In Haste to Confirm Kobe Bryant News, News Media Stumbles » [archive du ], The New York Times, (consulté le 28 janvier 2020)
  29. (en) « Press Conference: Sheriff Villanueva & Officials provide details on the tragic helicopter crash that occurred in Calabasas », Facebook, (consulté le 26 janvier 2020)
  30. (en) Hays, MacMahon, Friedell et Wright, « Sources: Kobe, daughter die in helicopter crash » [archive du ], ESPN, (consulté le 27 janvier 2020)
  31. (en) Gaydos, « Kobe Bryant among those killed in California helicopter crash », Fox News, (consulté le 26 janvier 2020)
  32. (en) Bacon, « Investigation underway to determine cause of helicopter Calabasas, California, crash that killed Kobe Bryant », USA Today, (consulté le 26 janvier 2020)
  33. (en) Wert, « Kobe Bryant among five killed in helicopter crash near Los Angeles », International Flight Network, (consulté le 26 janvier 2020)
  34. (en) Anita Bennett et Anita Bennett, « Kobe Bryant Helicopter Crash: All Bodies Recovered As Investigation Continues – Update », sur Deadline, (consulté le 2 février 2020)
  35. (en) Jon Haworth et Bill Hutchinson, « Kobe Bryant's unexpected death leaves the world grieving, searching for answers », ABC News,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 28 janvier 2020)
  36. (en) Gene Maddaus, « Pilot in Kobe Bryant Crash Said He Was Trying to Get Above Clouds », Variety, Los Angeles, Variety Media,‎ (lire en ligne, consulté le 28 janvier 2020)
  37. (en) « Kobe Bryant's body identified as all nine victims recovered from crash site », sky news,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 29 janvier 2020)
  38. (en) « LA County coroner's office officially IDs remaining helicopter crash victims » [archive du ] (consulté le 30 janvier 2020)
  39. « Kobe Bryant Dead in Helicopter Crash: Live Updates », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 26 janvier 2020)
  40. (en) Whitten, « 'Heartbroken in the house that Kobe Bryant built': Lakers legend remembered at Grammys » [archive du ], CNBC, (consulté le 27 janvier 2020)
  41. « Kobe Bryant fans and Grammy attendees mourn together at Staples Center » [archive du ], Los Angeles Times, (consulté le 27 janvier 2020)
  42. « Kobe Bryant fans gather at Lower Merion High School for touching tributes », NBC Sports Philadelphia,‎ (lire en ligne, consulté le 26 janvier 2020)
  43. « Kobe Bryant's death: Live updates and remembrance », Los Angeles Times (consulté le 26 janvier 2020)
  44. Cash, « Madison Square Garden glows purple and gold to honor the late Kobe Bryant » [archive du ], Business Insider (consulté le 27 janvier 2020)
  45. (en-CA) « James Mitchell captures CN Tower lit up in tribute to Kobe Bryant » [archive du ], Toronto.com, (consulté le 29 janvier 2020)
  46. Limos, « Philippine Landmarks Light Up to Honor Kobe Bryant » [archive du ], Esquiremag.ph, (consulté le 29 janvier 2020)
  47. « NBA Commissioner Adam Silver statement regarding the passing of Kobe Bryant » [archive du ], sur PR.NBA.com, (consulté le 27 janvier 2020)
  48. Ben Pickman, « NBA Commissioner Adam Silver Offers Heartfelt Condolences After Kobe Bryant's Death », sur Sports Illustrated, (consulté le 26 janvier 2020)
  49. « Kobe Bryant, daughter perish in helicopter crash, 7 others dead », Anchorage Daily News, (consulté le 27 janvier 2020)
  50. Skilbeck, « Shaquille O'Neal reflects on Kobe Bryant's death », Sporting News, (consulté le 27 janvier 2020)
  51. « Kobe Bryant death: NBA teams honor Lakers legend with 24-second, 8-second violations to start games », CBSSports.com (consulté le 26 janvier 2020)
  52. (en) Kareem Abdul-Jabbar (@kaj33), « Most people will remember Kobe as the magnificent athlete who inspired a whole generation of basketball players. But I will always remember him as a man who was much more than an athlete. », sur Twitter,
  53. « LeBron James réagit pour la première fois au décès de Kobe Bryant », sur TVA Nouvelles (consulté le 3 février 2020)
  54. (en-US) Tucker, « LeBron James posts tribute to Kobe Bryant on Instagram: 'I'm heartbroken and devastated' » [archive du ], USA TODAY (consulté le 28 janvier 2020)
  55. (en-US) « Jerry West tearfully remembers the time Kobe Bryant nearly left the Lakers for the Clippers » [archive du ], sports.yahoo.com (consulté le 29 janvier 2020)
  56. « Dallas Mavericks' statement on Kobe and Gianna Bryant » [archive du ], NBA.com, (consulté le 27 janvier 2020)
  57. (en) Spears, « Mavericks owner @mcuban: "Kobe's legacy transcends basketball, and our organization has decided that the number 24 will never again be worn by a Dallas Maverick." » [archive du ], @MarcJSpearsESPN, (consulté le 28 janvier 2020)
  58. « Multiple NBA players change jersey numbers to honor Kobe Bryant », NBA.com, (consulté le 30 janvier 2020)
  59. Voepel, « UConn honors Kobe Bryant's daughter Gigi: 'A Husky forever' » [archive du ], ESPN.com, (consulté le 27 janvier 2020)
  60. « Black armbands in memory of Bryant » [archive du ], Football Italia, (consulté le 28 janvier 2020)
  61. « A minute's silence for Bryant », Football Italia,
  62. (en-US) Creditor, « Kobe Bryant's Death Reverberates Around Soccer World » [archive du ], Sports Illustrated (consulté le 29 janvier 2020)
  63. « NBA postpones Clippers-Lakers game after Kobe Bryant's death » [archive du ], ESPN, (consulté le 28 janvier 2020)
  64. « Baseball world mourns loss of Kobe Bryant », MLB.com (consulté le 31 janvier 2020)
  65. « NFL community honors late NBA legend Kobe Bryant », NFL (consulté le 29 janvier 2020)
  66. O'Leary, « NHL teams hold moment of silence after tragic death of Kobe Bryant » [archive du ], NHL (consulté le 29 janvier 2020)
  67. DiRocco, « Pro Bowl becomes tribute to Lakers legend Kobe Bryant », ESPN (consulté le 29 janvier 2020)
  68. https://www.allelitewrestling.com/post/aew-dynamite-results-january-29-2020
  69. « Archived copy » [archive du ] (consulté le 29 janvier 2020)
  70. « Archived copy » [archive du ] (consulté le 29 janvier 2020)
  71. (en) « Tennis world pays tribute to friend, 'legend' Kobe » [archive du ], ESPN.com, (consulté le 29 janvier 2020)
  72. (en-US) Gleeson, « Novak Djokovic breaks down at Australian Open center court remembering friend Kobe Bryant » [archive du ], USA TODAY (consulté le 29 janvier 2020)
  73. Jason Hendrickson, « Bryant, Kobe », dans African American Studies Center, Oxford University Press, (ISBN 978-0-19-530173-1, lire en ligne)
  74. Nicolas Meichel, « Décès de Kobe Bryant : de Michael Jordan à Shaquille O'Neal, les grands noms de la balle orange ont rendu hommage au Mamba », sur TrashTalk, (consulté le 29 février 2020)
  75. « In Memory: Kobe Bryant », sur Nike News (consulté le 29 février 2020)
  76. (en) Donald J. Trump (@realDonaldTrump), « Kobe Bryant, despite being one of the truly great basketball players of all time, was just getting started in life. He loved his family so much, and had such strong passion for the future. The loss of his beautiful daughter, Gianna, makes this moment even more devastating... », sur Twitter, .
  77. (en) Barack Obama (@BarackObama), « Kobe was a legend on the court and just getting started in what would have been just as meaningful a second act. To lose Gianna is even more heartbreaking to us as parents. Michelle and I send love and prayers to Vanessa and the entire Bryant family on an unthinkable day. », sur Twitter, .
  78. (en) « Statement from President Clinton and Secretary Clinton on the Passing of Kobe Bryant », Clinton Foundation, .
  79. (en) Rishika Dugyala, « Politicians hit pause after Kobe Bryant's death » [archive du ], Politico (consulté le 29 janvier 2020).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]