Cette page est en semi-protection longue.

Squeezie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Squeezie
Vidéaste Web
Informations
Genre Jeu vidéo, vidéos réactions
Clips vidéos
Streaming, Culture
Nom de naissance Lucas Adrien Hauchard[1]
Naissance (25 ans)
Vitry-sur-Seine, Drapeau de la France France
Nationalité Drapeau de la France Français
Vidéos populaires Overwatch Rap Battle
Mirador (Kezah ft. Freddy Gladieux)
Freestyle du dico (ft. Bigflo et Oli)
Nombre d'abonnés 15,9 millions (YouTube, mai 2021)
2,8 millions (Twitch, mai 2021)
Autres activités Doublage, chanson
Chaîne(s) Squeezie
Squeezie (Twitch)
Chaîne secondaire Bigorneaux & Coquillages (avec Cyprien Iov)
SQUEEZIE GAMING

Lucas Hauchard, né le à Vitry-sur-Seine[2], plus connu sous le pseudonyme Squeezie Écouter (prononcé en anglais : [skwiːzi]), est un vidéaste et streamer français. Il propose depuis 2011 sur ses chaînes YouTube et sa chaîne Twitch des let's play, des vidéos humoristiques, des clips musicaux ainsi que des vidéos réactions.

Il est depuis 2019, le vidéaste francophone le plus suivi, et comptabilise en 2021 plus de 8,2 milliards de vue avec 15,9 millions d'abonnés. Il possède également la chaîne « Bigorneaux et coquillages » avec Cyprien et streame régulièrement sur Twitch. En 2020, il se lance dans la musique avec son premier album, Oxyz.

Biographie

Débuts sur YouTube

Lucas Hauchard se lance sur YouTube en avec une première chaîne spécialisée dans le jeu Dofus, Dofus Bouclier[3]. Cette chaîne, inactive depuis , compte deux vidéos[4]. En , il crée une autre chaîne, TheVideobc2, inactive depuis le , qui compte trois vidéos ; elle a également pour thématique le jeu vidéo[5].

Il crée sa chaîne actuelle sur YouTube sous le pseudonyme de Squeezie en 2011, à l'âge de 15 ans. Concentrée sur des tests de jeux vidéo, sa chaîne atteint une notoriété assez élevée, faisant de lui le plus jeune Français à dépasser le million d'abonnés sur YouTube, à l'âge de 17 ans[6]. Il atteint environ 300 000 vues par vidéo à cette période, durant laquelle il obtient son baccalauréat ES.

Popularité grandissante

En , alors qu'il a un demi-million d'abonnés, il s'associe avec le Youtubeur français Cyprien, pour créer la chaîne CyprienGaming (Bigorneaux & Coquillages depuis ) également spécialisée dans les jeux vidéo[7].

En 2014, il est fréquemment accusé de plagiat du vidéaste suédois PewDiePie, accusation qu'il réfute à travers une vidéo[6]. En , selon le site Internet SocialBlade qui prend plusieurs facteurs en compte, Lucas Hauchard est le Français le plus populaire sur YouTube, devant The Sound you Need, Cyprien, Rémi Gaillard et Norman[8]. Fin 2014, le même site Internet déclare que les vidéos de Squeezie sont vues 70,7 millions de fois, soit plus que Rémi Gaillard, Norman et Cauet réunis[9].

Il apparaît dans la vidéo YouTube Rewind 2015, une vidéo créée par YouTube réunissant les vidéastes et personnalités d'Internet qui ont marqué l'année.

En 2017, il participe à l'émission Fort Boyard, en compagnie de Cyprien. Squeezie culmine à plus de 1 860 000 abonnés gagnés lors de l'année 2017, et ajoute plus d'un milliard à son compteur de vues[10]. Il dépasse Norman en nombre d'abonnés en juin 2018 puis Cyprien un an après, devenant le premier vidéaste francophone en nombre d'abonnés.

Diversification des activités

Squeezie coécrit avec Maxenss Tourne la page, un ouvrage paru chez Michel Lafon en 2017.

En , il lance avec Cyprien la Web TV LeStream. Le stream de lancement sur Twitch bat le nombre de record de vues pour un stream français, avec plus de 150 000 spectateurs en simultané[11].

En , il lance une nouvelle chaîne secondaire « Squeezie Gaming » consacrée à des best-of de ses lives gaming sur sa chaîne Twitch.

Le , Squeezie interprète Roméo et Juliette de William Shakespeare avec Cyprien, McFly & Carlito et Le Pérave au casino Barrière d'Enghien devant cinq cents personnes. Cette représentation théâtrale est organisée à la suite d'une compétition « YouTube Warrior » perdue par Cyprien et Squeezie contre McFly & Carlito en octobre de l'année précédente[12]. La pièce est rediffusée en direct sur Twitch et bat le record du Stream avec 390 000 spectateurs en simultané pour un total de 635 000 personnes[13].

Logo de la marque de vêtement streetwear Yoko.

Il lance le sa marque de vêtements Yoko, « née d'une volonté d'associer streetwear et culture japonaise », créée avec son frère aîné Florent Hauchard[14].

En , il annonce qu'il a quitté Webedia ; il devient indépendant, sous sa propre société, Bump[15].

Après plusieurs clips parodiques postés sur YouTube[16], culminant parmi ses vidéos les plus vues[17], Squeezie se lance officiellement dans le rap en 2020. Il signe chez AllPoints et sort son premier projet en janvier, Influenceurs[18]. Son premier album, intitulé Oxyz, sort le . L'enregistrement s'est entièrement fait au Japon, un pays apprécié par l'artiste[19]. Il contient deux featurings, clipés avant la sortie de l'album, avec les rappeurs Némir et Gambi[20].

En , son arrivée est annoncée sur la station de radio NRJ[21]. Pendant deux semaines, à partir du , Squeezie animera une émission de radio sur la tranche horaire 21 h - 23 h et parlera musique, humour et jeux vidéos avec ses invités et ses auditeurs[22].

Médiatisation et polémiques

En 2015, les relations de Lucas Hauchard avec certains médias sont assez tendues, notamment avec une journaliste de Canal+, qui lui posait alors beaucoup de questions sur l'argent que lui rapportent ses vidéos, questions qui lui semblent « lourdes à la longue »[9].

Il publie en son premier livre, Tourne la page, édité chez Michel Lafon. Lors d'une interview sur le plateau de Salut les Terriens !, le présentateur Thierry Ardisson est au centre d'une violente polémique, à la suite de son interview de Squeezie, jugée fortement « condescendante »[23].

En , il annonce dans une vidéo avoir été contacté par une association contre le cyberharcèlement à la suite de la publication d'une vidéo où il filmait ses réactions face à des vidéos le mettant mal à l'aise. Une fille se trouvant dans la vidéo ayant subi du cyberharcèlement, la mère de cette dernière avait contacté l'association. À la suite de cela, Squeezie annonce avoir retiré ladite vidéo, s'estimant fautif d'avoir selon lui entretenu le harcèlement en question malgré le fait que cette vidéo ait déjà fait le buzz avant que lui-même ne l'évoque dans la sienne et en profite pour sensibiliser son public au cyberharcèlement[24].

Le , Squeezie publie un tweet dénonçant les pratiques de certains youtubeurs qui useraient de leur notoriété pour profiter de jeunes abonnées. Un mouvement suivra cette annonce, alimenté par un article du journal Parisien exposant des noms et donnant lieu à un hashtag sur Twitter #BalanceTonYoutuber, semblable à celui du mouvement #BalanceTonPorc[25]. Squeezie s'excusera quelque temps plus tard sur sa chaîne YouTube, regrettant « une chasse aux sorcières », tout en réitérant son soutien aux victimes de ce genre de pratiques.

Revenus

Il est impossible d'estimer les revenus réels des personnes gagnant leur vie grâce à YouTube, certaines vidéos n'étant pas monétisées[26], certaines publicités pouvant rapporter plus que d'autres et certains internautes bloquant les publicités. De plus, l'argent perçu n'alimente que le chiffre d'affaires de l’entreprise du vidéaste qui est assujetti à des impôts et des cotisations. Les bénéfices servent également à financer des projets, acheter du matériel, louer un studio et verser le salaire brut du (ou des) monteur(s) vidéos[27].

En 2020, selon le site SocialBlade, les revenus publicitaires de ses vidéos pourraient rapporter à son entreprise entre 279 058 et 4,4 millions de dollars américains par an, soit entre 230 000 et 3 700 000 [28].

D'abord sous contrat avec la société Wizdeo, Squeezie passe un contrat avec Mixicom[29], régie publicitaire rachetée par Webedia en [30], procédure à l'issue de laquelle il aurait touché quatre millions d'euros[28]. Il confirme ceci lors d'une interview dans l'émission Popcorn en déclarant : « Moi j'ai pas du tout de tabou avec ça. On le savait, ça a été rendu public quand à l'époque Webedia avait racheté notre société. Du coup, j'ai touché quelques millions. Ce qui est très agréable dans une vie, je dois être honnête[31] ». En 2020, Squeezie est à la tête d'une société indépendante.

Discographie

Albums

Titre Année Meilleure position Ventes Certifications
FRA
[32]
FRA
(Ventes)
[33]
BEL
(WAL)

[34]
SUI
[35]
SUI
(ROM)

[36]
Oxyz 2020 2 1 5 58 24 -

Singles

Classement des singles

Titre Année Meilleure position Certifications
FRA
[32]
FRA
(Ventes)
[33]
BEL
(WAL)

[34]
SUI
[35]
SUI
(ROM)

[36]
Bye Bye
(feat. Joyca)
2019 44 13 48 - 18 -
Influenceurs 2020 174 167 Tip : 33 - - -
Guépard
(feat. Némir)
170 176 Tip - - -
Servis
(feat. Gambi)
120 - Tip - - -
Tout 127 - - - - -
Mario Kart 200 - - - - -

Collaborations

  • 2017 : Assassins des templiers de Norman

Filmographie

Doublage

Cinéma

Web-séries

Courts-métrages

Bibliographie

Distinctions

Année Organisateur(s) Prix Résultat
2016 Coca-Cola Gaming Awards Meilleur YouTubeur gaming Lauréat
2016 Q d'or YouTubeur de l'année Lauréat
2020 NRJ Music Awards Paris Edition Révélation francophone de l'année Lauréat

Notes et références

  1. [1]
  2. « Squeezie, l'idole des joueurs », sur leparisien.fr, (consulté le 20 mars 2016)
  3. SQUEEZIE, « ON VISITE MON VIEUX SKYBLOG ! », (consulté le 26 octobre 2016)
  4. « Dofusbouclier - YouTube », sur YouTube (consulté le 26 octobre 2016)
  5. « TheVideobc2 », sur YouTube (consulté le 26 octobre 2016)
  6. a et b Evastug, « Squeezie : Le chemin vers la gloire », sur meltybuzz.fr, (consulté le 13 septembre 2015)
  7. Cyril Camu, « Comment Squeezie est devenu le youtubeur préféré des ados », sur Les Inrocks, (consulté le 17 mars 2016).
  8. « Le TOP 5 des Youtubeurs français les plus populaires », sur begeek.fr, (consulté le 13 septembre 2015)
  9. a et b Adrien Sénécat, « Squeezie: l'usine à clics (et à fric) du Français le plus vu sur YouTube », sur lexpress.fr, (consulté le 13 septembre 2015)
  10. Trash, « YoutubeDex : Classement des youtubeurs français », sur Trash.wiki, (consulté le 22 décembre 2017).
  11. ChewbieFR, « « Le Stream » : Record d'audience pour le lancement de la chaîne sur Twitch », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 16 février 2019).
  12. Vincent Manilève, « Des youtubeurs battent un record... avec du théâtre », sur L'Express, (consulté le 16 février 2019).
  13. Gabriel Nedelec, « Streaming : Twitch bat tous les records », sur Les Échos, (consulté le 16 février 2019).
  14. « Squeezie lance sa marque de vêtements et les prix ne plaisent pas à tout le monde », sur Le Huffington Post, (consulté le 25 janvier 2020)
  15. Manuel Alaver, « Le Youtubeur Squeezie annonce son départ de Webedia », sur Capital, (consulté le 21 août 2020).
  16. Erwan Perron, « Mister V, Seb la Frite, Squeezie… La vague des youtubeurs devenus rappeurs », sur Télérama, (consulté le 3 juillet 2020).
  17. Angèle Chatelier et Ugo Pascolo, « Squeezie, Natoo, Mister V...les YouTubeurs sont-ils la nouvelle manne des maisons de disques ? », sur Europe 1, (consulté le 3 juillet 2020).
  18. Guillaume Narduzzi, « Squeezie signe avec un label et se lance (officiellement) dans la musique », sur Konbini, (consulté le 3 juillet 2020).
  19. Hugues Garnier, « Le YouTubeur Squeezie va sortir un album, "Oxyz", et annonce une tournée »,
  20. Anissa Echaïeb, « Squeezie dévoile les date, cover et tracklist de son premier album Oxyz », sur Mouv', (consulté le 21 août 2020).
  21. « Squeezie annonce sur NRJ qu'il vient faire son show sur sa radio », sur NRJ.fr (consulté le 13 septembre 2020)
  22. Le Figaro avec AFP, « La star de YouTube Squeezie recrutée temporairement par NRJ », sur Le Figaro.fr, (consulté le 13 septembre 2020)
  23. « Une interview condescendante du youtubeur Squeezie par Thierry Ardisson très critiquée », sur Le Monde, (consulté le 15 novembre 2017).
  24. SQUEEZIE, « STOP HARASSMENT », (consulté le 17 septembre 2017)
  25. « Ados harcelées par des youtubers », sur leparisien.fr,
  26. Jean-Laurent Cassely, « Cyprien, Norman, Rémi Gaillard, Squeezie... Les cinq YouTubeurs français (qui pourraient être) les plus riches »,
  27. Léon Sanchez, « Combien gagne vraiment un Youtubeur ? On vous dit tout », sur hitek.fr,
  28. a et b (en) Jamal Henni, « YouTube: l'incroyable jackpot de Cyprien, Squeezie et Norman », sur bfmtv.com,
  29. Adrien Sénécat, « Squeezie: l'usine à clics (et à fric) du Français le plus vu sur YouTube », sur lexpansion;lexpress.fr,
  30. Jean-Michel Gradt, « YouTube : Webedia s'offre Cyprien et Norman », sur lesechos.fr,
  31. « Squeezie se livre dans Popcorn (son album, Webedia, Sardoche...) » (consulté le 16 mars 2021)
  32. a et b « Discographie Squeezie », sur lescharts.com (consulté le 21 juin 2019).
  33. a et b « Squeezie dans les charts français », sur www.chartsinfrance.net (consulté le 21 juin 2019)
  34. a et b « Discographie Squeezie », sur ultratop.be/fr (consulté le 21 juin 2019).
  35. a et b (de) « Discographie Squeezie », sur hitparade.ch (consulté le 21 juin 2019).
  36. a et b « Discographie Squeezie », sur lescharts.ch (consulté le 21 juin 2019).
  37. estelle, « Squeezie : Oxyz, les premiers chiffres des ventes révélés, c'est impressionnant », sur 13OR-du-HipHop, (consulté le 2 octobre 2020)
  38. (en) Booska-p, « Squeezie : des gros chiffres de ventes pour son album », sur www.booska-p.com (consulté le 2 octobre 2020)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes