Real Madrid : Rodrygo en héros, turn-over pour City, Piqué chambré... Les 3 choses à retenir du match du sacre face à l'Espanyol
Rodrygo s'est substituté au tandem "Vinzema" pour le match du titre...
Rodrygo s'est substituté au tandem "Vinzema" pour le match du titre...Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

Real Madrid : Rodrygo en héros, turn-over pour City, Piqué chambré... Les 3 choses à retenir du match du sacre face à l'Espanyol

Ce samedi, le Real Madrid a facilement dominé l'Espanyol de Barcelone (4-0) pour s'offrir un 35e titre de Champion d'Espagne. Ce qu'on retiendra du match.

Zapping But! Football Club Rea Madrid : top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

Un sacre en pensant déjà à Manchester City

Carlo Ancelotti ayant choisi de prioriser le match retour de Ligue des Champions face à Manchester City, Karim Benzema, Vinicius Jr, Toni Kroos, Dani Carvajal et Ferland Mendy ont démarré sur le banc face à l'Espanyol. Un choix qui n'a pas freiné les Merengue et permis de refaire de la fraîcheur en vue du choc de mercredi. Entré en fin de partie, Karim Benzema a continué à soigner ses stats sur une passe de son comparse Vinicius Jr.

Rodrygo a vu double

Ses deux comparses de l'attaque invités à souffler, Rodrygo a pris les choses en main, trompant à deux reprises (32e et 42e) Diego Lopez. A chaque fois, le Brésilien a bénéficié du travail des coiffeurs : de Marcelo, passeur décisif sur l'ouverture du score, et de Mariano Diaz sur le second but.

Bernabeu n'a pas raté Piqué

Au cœur de la fête du titre, Santiago Bernabeu n'a pas oublié d'avoir une pensée pour le FC Barcelone et Gérard Piqué. A l'heure de jeu, le public s'est adonné à un chant contre le défenseur catalan : « Piqué, bâtard, salue le champion ». De bonne guerre après les récents propos de "Shakiro" qui avait préféré dire du bien de l'Espanyol plutôt que du club de la Capitale...


 

Real Madrid 4-0 Espanyol, l'analyse

Ce samedi, le Real Madrid a facilement dominé l'Espanyol de Barcelone (4-0) pour s'offrir un 35e titre de Champion d'Espagne. Ce qu'on retiendra du match : Carlo Ancelotti qui aligne une équipe bis, Rodrygo qui brille et Bernabeu qui chambre.

Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.