Transdev Marne et Morin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marne et Morin
Image illustrative de l’article Transdev Marne et Morin
Logo de Transdev Marne et Morin

Image illustrative de l’article Transdev Marne et Morin
Setra S 419 UL en livrée STIF (n°25250) sur la ligne 63 du réseau de bus du Pays de l'Ourcq à Meaux.
Image illustrative de l’article Transdev Marne et Morin
Iveco Urbanway 12 GNC en livrée STIF (n°71939) du Réseau de bus du Pays de Meaux à Meaux.

Situation Seine-et-Marne
Aisne
Oise
Type Transport en commun par bus et cars
Entrée en service 1931
Réseaux connexes (BUS) Autobus d'Île-de-France
RATP (xx, 1xx, 2xx, 3xx, 4xx, 5xx, Traverses, spéciales…)
Noctilien (Nxx, N1xx)
Optile (Liste des réseaux)
T Zen (ligne 1)
Mobilien
Express (lignes 100…)
SNCF Transilien
En projet (lignes T Zen 2 à 5, etc.)

Transdev Marne et Morin est un exploitant de réseau de bus et autocars, majoritairement en Île-de-France, appartenant au groupe Transdev. Il assure un service de transport au nord de la Seine-et-Marne et dans une moindre mesure au sein de l’Aisne et de l’Oise.

Il exploite sept réseaux de bus : Grand Morin, Pays de l'Ourcq, Pays Fertois, Pays de Meaux, Seine-et-Marne Express, Pep's et Mobilien, avec la desserte de plus 150 communes grâce à 83 lignes.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1931, l'entreprise Marne et Morin est créée par M. Boulan. Elle met en service une ligne de calèche à chevaux reliant la commune de Quincy-Voisins à la gare d'Esbly, avant d'être étendue à Meaux. Le nom de l'entreprise provient alors de la zone d'activité, qui traverse la Marne et le Morin[1].

En 1949, Jean Bernini achète des parts de l'entreprise avec son associé Charles Sorlin avant de déménager, en 1957, de Quincy-Voisins à Meaux, avenue du Président-Roosevelt.

En 1968, elle ouvre une agence de voyages et acquiert, en 1971, les Cars de la Ferté-sous-Jouarre.

En 1974, elle déménage dans des locaux, rue Paul-Barennes à Meaux. M. Bernini récupère l'ensemble des parts de M. Sorlin, après le départ à la retraite de celui-ci.

En 1983, l'entreprise fonde le réseau de cars de Château-Thierry (devenu Fablio et exploité par Keolis).

En 1992, Marne et Morin s'implante à Couilly-Pont-aux-Dames, puis à Lizy-sur-Ourcq en 1995.

En 2000, Marne et Morin rachète l'entreprise Faquinetti à Silly-le-Long, et devient Cars du Pays de Valois[2].

En 2003, Darche-Gros intègre majoritairement le groupe de Marne et Morin, à travers la holding Groupe Espaces[2].

Durant les années 2005, des tensions éclatent dans la famille Bernini, dont les membres sont actionnaires de l'entreprise[3]. En effet, ceux-ci ne s'accordent pas sur la stratégie à prendre. Jean-Marc Bernini hérite de la direction en 2006[4].

En juin 2008, compte tenu des relations difficiles entre les membres de la famille, la société Marne et Morin, est finalement vendue au groupe Transdev[4],[5] et devient Transdev Marne et Morin.

Le , Transdev Marne et Morin récupère l’exploitation des lignes 18 et 20 du réseau de bus Seine-et-Marne Express, en plus des lignes 67 et 69. Les lignes 06 et 14 passent sous l'exploitation de Transdev Marne-la-Vallée.

Réseaux de bus[modifier | modifier le code]

Réseau de bus du Grand Morin[modifier | modifier le code]

Transdev Marne et Morin exploite intégralement le réseau de bus du Grand Morin : soit 24 lignes, dont 3 scolaires et 1 lignes express.

Exploitation du réseau de bus du Grand Morin
Transdev Marne et Morin

Réseau de bus du Pays de l'Ourcq[modifier | modifier le code]

Transdev Marne et Morin exploite intégralement le réseau de bus du Pays de l'Ourcq : soit 18 lignes.

Exploitation du réseau de bus du Pays de l'Ourcq
Transdev Marne et Morin

Réseau de bus du Pays Fertois[modifier | modifier le code]

Transdev Marne et Morin exploite quatorze des dix-sept lignes du réseau de bus du Pays Fertois : soit 14 lignes, dont 6 scolaires. Transdev Darche Gros en exploite trois.

Exploitation du réseau de bus du Pays Fertois
Transdev Marne et Morin
Transdev Darche Gros

Réseau de bus du Pays de Meaux[modifier | modifier le code]

Transdev Marne et Morin exploite intégralement le réseau de bus du Pays de Meaux : soit 23 lignes, dont 7 scolaires.

Exploitation du réseau de bus du Pays de Meaux
Transdev Marne et Morin
A B C D E Es F Fs G H I J Js K Ks L Ls M Ms N Ns O Qs

Réseau de bus Seine-et-Marne Express[modifier | modifier le code]

Transdev Marne et Morin exploite quatre des quatorze lignes du réseau de bus Seine-et-Marne Express : ce sont les lignes 18, 20, 67 et 69.

Exploitation du réseau de bus SME
Transdev Darche Gros
Via Mo-Melun
ProCars
Transdev N'4 Mobilités
Transdev Marne et Morin
Transdev Trans Val de France
Transdev Nemours
Transdev Vulaines sur Seine

Réseau de bus Mobilien[modifier | modifier le code]

Exploitation[modifier | modifier le code]

Tarification et financement[modifier | modifier le code]

La tarification des lignes est identique sur tous les réseaux de bus franciliens et accessibles avec les mêmes abonnements. Un ticket t+ permet un trajet simple quelle que soit la distance, avec une ou plusieurs correspondances possibles avec les autres lignes de bus et de tramway pendant une durée maximale de 1 h 30 entre la première et dernière validation. En revanche, un ticket validé dans un bus ne permet pas d'emprunter le métro ni le RER. Les lignes Orlybus et Roissybus, assurant les dessertes aéroportuaires, disposent d'une tarification spécifique mais sont accessibles avec les abonnements habituels.

Le financement du fonctionnement des lignes (entretien, matériel et charges de personnel) est assuré par Transdev. Cependant, les tarifs des billets et abonnements dont le montant est limité par décision politique ne couvrent pas les frais réels de transport. Le manque à gagner est compensé par l'autorité organisatrice, Île-de-France Mobilités, présidée depuis 2005 par le président du conseil régional d'Île-de-France et composé d'élus locaux. Elle définit les conditions générales d'exploitation ainsi que la durée et la fréquence des services. L'équilibre financier du fonctionnement est assuré par une dotation globale annuelle aux transporteurs de la région grâce au versement transport payé par les entreprises et aux contributions des collectivités publiques[6].

Dépôts[modifier | modifier le code]

Transdev Marne et Morin a six centres d’exploitation qui sont situés à Meaux, Couilly-Pont-aux-Dames, La Ferté-sous-Jouarre, Lizy-sur-Ourcq, Château-Thierry et Silly-le-Long.

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Marne et Morin », sur web.archive.org, (consulté le 16 décembre 2018).
  2. a et b « Transports Marne et Morin : Historique de l'entreprise », sur web.archive.org, (consulté le 16 décembre 2018).
  3. Comment transmettre sa PME, , 1000e éd. (lire en ligne), p. 22, 23.
  4. a et b « Au pays de Meaux, les 15 patrons qui stimulent l'économie », sur lexpansion.com, (consulté le 16 décembre 2018).
  5. « La première grève de Marne et Morin », sur leparisien.fr, (consulté le 16 décembre 2018).
  6. Le financement des transports publics franciliens, sur iledefrance-mobilites.fr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • France Passion des Transports Urbains (FPTU) : Île-de-France - Tome 1, Réseaux Urbains, (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]