Vieux papiers des Pyrénées-Orientales: Cabestany, le 11 juin 1815

jeudi 30 janvier 2014

Cabestany, le 11 juin 1815

Changement de maire à Cabestany en 1815

Retranscription pour la mairie de Cabestany (orthographe et accentuation fidèles au document).

Vieux papiers des Pyrénées-Orientales
 
Cabestany

Procés verbal d'installation du maire et de l'adjoint de la commune de Cabestany elus par l'assemblée primaire du 21 mai 1815

L'an mil huit cent quinze et le onzieme jour du mois de juin à dix heures du soir
Nous Mare Beille maire de la commune de Cabestany et Saleilles canton de Perpignan département des Pyrenées Orientales, ayant convoqué le conseil municipal ce joud'hui en vertu de l'autorisation de monsieur Jean Berga elu maire par l'assemblée primaire ainsi que de Augustin Gali elu adjoint également par la même assemblée primaire tenue dans notre eglise le vingt et un mai dernier, tous étant dans la sale ordinaire de nos seances, à été present Mrs Sagui Gauderique Badia Joulien Sabardeil Joseph Calsine Michel Alibert Pierre Simon François Bataille Sauveur, membres du conseil municipal, monsieur le maire à fait l'ouverture de la seance. S'est presenté Mrs Jean Berga et Augustin Gali nouveaux elus, savoir Mr Jean Berga élu maire, et Mr Augustin Gali adjoint
Mr François Brial Président à lu la lettre de Mr le sous préfet qui l'invite à installer les nouveaux titulaires Chacun en leur qualité, et il à fait ensuite lecture de la lettre de Mr le préfet qui ordonne que les nouveaux elus seront installés à la diligence de Monsieur sous préfet lequel arreté daté du 25 mai dernier ordonne la prestation du serment de fidelité prescrit par l'article 26 du Senat Consulte du 28 floreal an 12 lecture étant faite Mr le president à appellé les nouveaux elus et leur à fait preter le serment Chacun en particulier conçu en ces termes, je jure obeissence aux constitutions de l'empire et fidelité à l'empereur Chacun d'eux ayant repondu separement je le jure, ils ont été installés savoir, Mr Jean Berga Berga maire Monsieur Augustin Gali Adjoint Chacun en leurs qualité.
En foi de ce ai dressé le present procés verbal en double expedition pour étre envoyé à Mr le sous préfet, et ont signé Sagui Gauderique, et Badie Joulien membres du conseil les autres ont declaré ne savoir après que lecture leur en à été faite.

[signatures]

Sagui
Julio Badia

Pour le maire illitéré
Brial  adjoint

Vieux papiers des Pyrénées-Orientales

Commentaires
La population de Cabestany est de 315 habitants en 1806.
On trouve Sagui, Badie, Sabardeill et Beille parmi les noms les plus communs à Cabestany en 1841.

Bien que Cabestany ne soit pas un petit village de montagne, on constate que la commune  n'échappe pas au problème de l'illettrisme en matière de langue française, encore en 1815. Seuls deux élus sortants savent signer, péniblement, leur nom ainsi que l'adjoint sortant, Brial. Ce dernier est sans doute le rédacteur du texte. En effet, sa belle signature semble correspondre à l'écriture fluide et soignée que l'on retrouve tout le long, avec relativement peu de fautes (hormis les accents et la ponctuation, facultative). En ce qui concerne le maire sortant et le maire élu, aucun ne semble savoir écrire non plus, ni même signer.

Ce document est également intéressant par les détails qu'il donne sur le processus qui a mené à la désignation du nouveau maire. Le fait que l'assemblée primaire ait eu lieu dans l'église, sans doute la plus grande salle disponible, peut laisser supposer qu'une grande partie de la population y a assisté. Les séances du conseil municipal, en comité plus restreint, semblent en revanche se dérouler dans une autre salle, probablement en mairie.

Enfin, on obtient grâce à ce texte la composition complète du conseil municipal sortant :
Gaudérique Sagui, Julio Badia, Joseph Sabardeil, Michel Calsine, Pierre Alibert, François Simon, Sauveur Bataille, François Brial (adjoint) et Mare Beille (maire). Sont élus Augustin Gali (adjoint) et Jean Berga (maire). On note concernant le conseiller municipal Julio Badia que le rédacteur a plus moins francisé son nom en Joulien Badia au début du texte, puis en Badie vers la fin. Mais celui-ci signe bien Julio Badia.

Dernière petite remarque : il y a une confusion sur le numéro de l'article 56 du Senatus Consulte, noté clairement ici en 26.

Source : ADPO, 2M37
Photos : Fabricio Cardenas



Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire