Mon enfant refuse d’être séparé de moi : que faire ?

Mon enfant refuse d'être séparé de moi : que faire ?

Françoise a posé la question suivante :

« Bonjour, ma fille de 11 mois n’aime pas reste toute seul ou avec des autres personnes, elle veut que je sois avec elle en permanence. Je peux rien faire, elle pousse des cris terrible et pourtant elle marche déjà. Et puis elle a tout le temps peur. Des cris, du bruit. Des personnes qui parlent fort. Merci » 

Voici la réponse de la pédiatre :

Le bébé, dans les premiers mois de vie, se sent dans une bulle commune avec sa mère, il croit qu’il fait partie d’elle et ne se sent pas en tant qu’individu. 

Peu à peu le bébé développe des nouvelles capacités physiques et psychiques et comprend qu’il a un corps différent du corps maternel, qu’il éprouve des sentiments et pense seul. C’est en général autour de l’âge de huit mois qu’il réalise qu’il est séparé de sa mère et que ses parents peuvent le laisser seul. Il pense alors qu’il ne les reverra pas, craint d’être abandonné et le voici plongé dans une angoisse brutale qui le conduit à hurler de désespoir chaque fois que le parent disparaît de sa vue un instant.

Quelques exemples de manifestations de cette angoisse : cris lorsque la mère disparaît du champ de vision, hurlements devant des personnes étrangères qui l’approchent, pleurs à l’arrivée à la crèche…

L’angoisse du huitième mois, un passage obligé ?

Ce passage bien connu dans le développement de l’enfant sous le nom d’angoisse du huitième mois peut survenir un peu plus tôt ou plus tard. Sa durée est généralement de quelques semaines mais peut se prolonger durant quelques mois au delà d’un an. Certains bébés manifestent bruyamment leur angoisse, d’autres de façon beaucoup plus discrète voire pas du tout.

Le bébé va comprendre que ses parents le retrouvent  toujours après leurs brèves séparations : il a confiance en ses parents qui l’aiment et ne l’ont jamais laissé longtemps. Il deviendra progressivement plus assuré et indépendant. Bientôt viendra le temps du « Moi tout seul » !

Que faire pour aider un enfant lors de ce passage difficile d’angoisse ? Quelques recommandations simples :

  • Jouer à « coucou caché et me voilà », jeu que les bébés adorent : on ne se voit plus et on se retrouve.
  • Habituer un bébé à voir du monde, à sortir, à rester avec d’autres durant de brefs instants.
  • Ne pas mettre d’office un bébé dans des bras étrangers sans période de familiarisation et contre son gré.
  • Ne pas laisser un bébé en partant en douce, toujours dire et expliquer ce qui va se passer pour lui et le rassurer sur l’heure des retrouvailles. Eviter les séparations fréquentes et de longue durée.

Votre petite fille de onze mois vit probablement une angoisse de séparation difficile. Elle est également craintive, a peur du bruit et des cris, même en votre présence. Je m’interroge sur sa vie quotidienne, son mode de garde, vos habitudes de vie, ses antécédents médicaux… Parlez de tout cela avec son pédiatre ou votre médecin, il saura surement vous aider et vous orienter si nécessaire vers une consultation adaptée.

 

Docteur Salomon-Pomper, la Pédiatre

Vous souhaitez réagir à cet article ? Poser une question à notre Pédiatre ?

Poser une question à notre Pédiatre

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

  Notre Pédiatre vous répond ! [L'angoisse du 8ème mois]

  Papa séparé de sa fille, comment gérer la situation ?

 

Partagez sur :