Verisure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Verisure
logo de Verisure

Création 30 avril 1988
Dates clés 1988 (fondation) ; 2009 (lancement de Verisure) ; 2011 (rachat par Bain Capital et Hellman & Friedman) ; 2015 (Hellman & Friedman rachète la participation de Bain Capital)
Personnages clés Austin Lally
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Malmö
Drapeau de Suède Suède
Direction Austin Lally
Actionnaires Hellman & Friedman
Activité Services de sécurité
Produits Alarme connectée, télésurveillance, sécurité domestique
Effectif 18000
SIREN 345 006 027
Site web https://www.verisure.com/

Verisure, anciennement Securitas Direct, est une entreprise d'origine suédoise spécialisée dans les alarmes avec télésurveillance, elle est présente dans 17 pays[1] en Europe et en Amérique du Sud et compte 3,3 millions de clients[1],[2],[3] pour 18 000 salariés[4].

Historique[modifier | modifier le code]

Ancien logo

Verisure a été fondée en 1988[5] par le groupe EDF-GDF et la Caisse des dépôts et consignations[6]. Au cours des années 1990 le développement s'est réalisé dans d'autres pays d'Europe et en Amérique latine. En 1993, la surveillance à distance et la réponse par interlocuteur humain furent apportées. En 1996, une offre à destination des petites entreprises a été mise en place. En 1997 l'entreprise est rachetée par le groupe Securitas, leader mondial des métiers de la sécurité[6],[7]. À partir de 1999 la transmission GSM est utilisée[8],[9], un an plus tard est développée une application mobile interne à destination des commerciaux[10]. En 2011 Verisure est rachetée par les fonds d’investissement Bain Capital et Hellman & Friedman à EQT Partners pour un coût d’acquisition de 2,3 milliards d’euros[11],[12]. En 2014 Austin Lally est nommé CEO du groupe, Dick Seger et Luis Gil, deux fondateurs de Verisure, restent membres du conseil d'administration[13]. L'année suivante Hellman & Friedman rachète la participation de Bain Capital[14],[15]. En 2018 le groupe compte 2,6 millions de clients pour 14 000 salariés[16]. En 2019 la société achète les activités commerciales européennes d'Arlo pour 50 millions de dollars[17],[18],[19],[20]. Arlo développe du matériel de sécurité notamment une caméra ainsi qu'un détecteur extérieur, le partenariat se poursuit en 2020 avec un NRE (en) de 2 500 000 € au second trimestre[21]. Le marché de la télésurveillance devrait continuer à croitre avec une croissance mondiale de 18,8 milliards de dollars prévue pour 2020 d'après Reportlinker[22]. En avril 2020, Verisure bien que possédant une notation financière à B lève 200 millions d'euros d'obligations[23],[24]. En juillet de la même année, 1 milliard d'euros en prêts et obligations son émis[25],[26].

Noms de marque : Securitas, Securitas Direct et Verisure[modifier | modifier le code]

Securitas Direct ne doit pas être confondue avec le groupe Securitas AB qui est spécialisé dans les services de sécurité privée dédiés aux grandes entreprises et industries, Securitas Direct s'adresse aux particuliers et aux petites entreprises. Ces deux entreprises n'ont plus de lien depuis l'introduction en bourse de Securitas Direct en 2006[6].

Securitas Direct est l'ancien nom de Verisure, avec un passage « Verisure par Securitas Direct » à « Verisure »[27],[28]. Verisure devient ainsi progressivement le nom officiel de la société dans les pays où celle-ci est implantée, la transition se finalise en avril 2020.

Pays d'implantation[modifier | modifier le code]

Belgique[modifier | modifier le code]

La filiale belge a été fondée en 2006. En 2017 l'entreprise employait 500 personnes et avait 70 000 clients[29]. 52 % des systèmes installés en Belgique l'ont été par Verisure en 2018[30]. Une des distinctions de l'offre de sécurité d'entreprises comme Verisure en comparaison à d'autres solutions est la grande variabilité dans les tarifs selon l'offre retenue, les éléments et options choisis[30]. Les commerciaux sont encadrés par des chefs d'équipe en agence. Le salaire net hors prime d'un chef d'équipe s'établissait à 1 500 € en 2018[31]. En 2019 elle a reçu environ 1 million de signaux, une faible partie de ces signaux sont de réels incidents[32]. La flotte de véhicules était en 2019 composée de 250 voitures Opel[33].

Brésil[modifier | modifier le code]

L'entreprise s'est développée au Brésil à partir de 2011[34]. En 2020 elle compte 100 000 clients pour 700 salariés et est devenue l'entreprise la plus présente sur ce secteur dans le pays[34].

Espagne[modifier | modifier le code]

La filiale espagnole fut créée en 1989[35]. En 2018 l'entreprise investissait 33 millions d'euros en recherche et développement, chaque jour 300 millions de signaux sont reçus durant cette période. Les besoins grandissants ont incité l'entreprise à améliorer son architecture informatique passant de 600 à 1700 serveurs pour un total de 500 térabits[36]. Environ 2500 commerciaux travaillaient pour l'entreprise cette année, ce grand nombre rend délicat le contrôle[36], en 2013 un commercial, qui fut sanctionné par la suite, incitait les chargés de clientèle à feindre l'existence de vols afin d'avoir plus de clients[36]. En 2019 elle avait 1,2 millions de clients et est la plus développée du groupe[37]. Le taux de pénétration du marché espagnol est de 7,5 % en 2019[38]. En mars 2020 la Corporación Financiera Alba procède à une modification de son portefeuille notamment en investissant dans Verisure[39] à hauteur de 7,5 % soit 557 millions d'euros[40].

Deux articles fictifs ont été publiés sur le site satirique El Mundo Today à propos de Verisure : un indiquant que Netflix a lancé un film d'horreur basé sur les publicités de l'entreprise[41] l'autre sur le fait que la société cambriolait les personnes n'ayant pas encore souscrit à son offre[42].

France[modifier | modifier le code]

Entrée du campus tertiaire Centrale Parc à Châtenay-Malabry où a été localisé le siège de Verisure France jusqu'en mars 2020.
Entrée du bâtiment Marie Curie à Centrale Parc où était l'accueil de Verisure France.
Le siège de Verisure France à Antony en 2020, année de son inauguration.

En 2020 Verisure France est dirigée par Olivier Allender[43], l'entreprise compte 500 000 clients[44] pour 3 000 salariés[45]. Elle compte 83 agences commerciales[46] réparties sur l’ensemble de la France. Son siège est situé à Antony et abrite également un centre de télésurveillance réceptionnant les alarmes. Deux autres centres sont installés à Angers et à Sainghin-en-Mélantois près de Lille[47], ils ont la certification APSAD (Assemblée Plénière de Sociétés d'Assurances Dommages)[48].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Une part importante des effectifs est constituée de commerciaux. Ils ont pour travail de démarcher les prospects, vendre les systèmes d'alarme et les installer. Une grande partie de la rémunération de ces commerciaux est variable et fonction de leurs ventes[7]. Une fois le système raccordé, la télésurveillance doit répondre aux signaux d'alarme en permanence. En cas d'alarme, il est nécessaire de faire une levée de doute, cela est obligatoire d'après le code de la sécurité intérieure[49] avant de prévenir les forces de l'ordre, les pompiers ou le SAMU. Les chargés de télésurveillance peuvent communiquer avec le client ou de potentiels intrus via l'interphone dans la centrale d'alarme[50]. L'entreprise peut aussi envoyer un gardien sur les lieux selon le forfait choisi[51]. Le matériel est acquis par le client et non loué, il en reste propriétaire en cas de résiliation[52]. L'entreprise israélienne Essence est fournisseur de Verisure depuis 1999[53] et apporte les centrales et accessoires des systèmes d'alarme aux pays du sud de l'Europe du groupe dont la France[54]. Début 2020, Essence a produit 50 millions de produits concernant la sécurité à domicile, médicale ainsi que pour les personnes âgées[55]. Si le matériel installé a besoin d'évolution ou de maintenance, un technicien peut éventuellement être envoyé[56]. L'entreprise fait appel à la société Solutions 30 pour assurer une partie de ses maintenances[57].

Activité, rentabilité et effectif[modifier | modifier le code]

Infogreffe fournit les chiffres suivants sur l'entreprise[5] :

2014 2015 2016 2017 2018
Chiffre d'affaires en millions d'euros 114 130 157 197 234
Résultat net en millions d'euros (= ou -) - 7,8 - 7,3 - 2.5 + 7,8 + 10,8
Effectif moyen annuel 1 342 1 500 1 652 2 030 2 346

Le capital social de la société est d'environ 1 million d'euros en 2020[58].

Grèves[modifier | modifier le code]

Il y a eu trois grèves au sein de l'entreprise : deux en 2015 et une en 2016.

  • En mars 2015, une centaine de salariés sont mobilisés sur le site de Châtenay[59]. Une syndicaliste de la CGT s'inquiète d'une délocalisation sur le site du Nord : « La direction y transfère des postes, elle délocalise » tandis que la CFDT locale dénonce des salaires les plus bas du secteur avec à peine plus de 1 500  et des primes sur objectifs « inatteignables, à moins de faire des horaires impossibles ! »[59]. La direction indique revoir la grille des salaires et des primes ce qui incite les grévistes à cesser leur mouvement[59]. Sous la pression elle a également dû s'engager à payer les trois jours de grèves, à ne pas démarrer les négociations annuelles obligatoires à moins de 2 % d'augmentation de la masse salariale et à ne pas délocaliser[60].
  • En décembre 2015, une partie des opérateurs de télésurveillance se met en grève à Sainghin-en-Mélantois[61]. Les salariés dénoncent de faibles salaires eu égard aux conditions de travail : « Nous travaillons sept jours sur sept, y compris les jours fériés, mais nous n’avons pas droit aux primes comme les techniciens »[61]. Ils évoquent aussi une pression constante : « Nous sommes en sous-effectif ce qui nous laisse aucune seconde de répit »[61].
  • En mars 2016 une partie du personnel, essentiellement des agents chargés de la télésurveillance[62], se met en grève sur le site de Châtenay-Malabry et du parc de la Haute Borne[63]. Les grévistes dénoncent les faibles rémunérations ainsi que la pression de la direction pour obtenir plus de productivité[63]. Durant les négociations annuelles obligatoires l'intersyndicale demandait notamment 100€ brut d'augmentation mensuelle, l’attribution d’un treizième mois, la prise en charge du délai de carence en cas d’arrêt maladie, ou encore une prime d’assiduité[63]. Ces demandes n'ont pas abouti, salariés et direction se rejetant la responsabilité[62]. Les salariés concernés obtiennent partiellement gain de cause en 2018 avec la mise en place progressive d'un treizième mois pour les non-cadres ainsi que d'une prime d'assiduité[64].

Historique[modifier | modifier le code]

  • 2014 : un centre de télésurveillance est ouvert à Sainghin-en-Mélantois, il abrite également des chargés de clientèle, environ 300 personnes y travaillent[67]. L'architecture matérielle est améliorée pour traiter au maximum 100 millions de signaux par jour[68]. Un outil de gestion du temps est mis en place avec l'entreprise Bodet Software et son logiciel Kelio[69].
  • 2015 : Verisure utilise le réseau Sigfox pour assurer une liaison plus sécurisée entre les alarmes des clients et les centres de télésurveillance par un réseau basse fréquence antibrouillage[70],[71],[72]. Les commerciaux sont équipés avec des tablettes Samsung afin de remplacer les contrats papiers[73]. Une télécommande dotée d'un bouton SOS est disponible en option[74]. Pour recruter des commerciaux, une approche sans Cv est tentée pour les candidats n'ayant pas d'expérience commerciale[75]. Une présélection a lieu via une vidéo envoyée par chaque candidat, ensuite lors de mises en situation[75].
  • 2016 : mise en place d'un partenariat avec Somfy, via la box Tahoma, en avril 2016[76],[77],[78],[79]. Des fonctionnalités domotiques peuvent alors être incluses dans l'offre, ce partenariat a ensuite cessé, Somfy créant sa propre télésurveillance. Un nouveau directeur commercial, Stéphane Kusic, est nommé[80], il quittera l'entreprise en 2019. Une nouvelle directrice des ressources humaines, Delphine Chevalet-Chapeaud remplace la précédente DRH Aurélie Mougeotte[81],[82]. Gurvan Brillant est nommé directeur administratif et financier[83]. Guillaume Desbonnets est nommé directeur des alliances, l'objectif est de tisser des partenariats commerciaux avec des sociétés d'assurance[84],[85]. Une nouvelle phase de recrutement sans Cv est lancée[86]. Sur une quarantaine de postulants une dizaine sont recrutés[86].
  • 2017 : un partenariat avec Covéa est lancé[87] : il permet aux clients à la fois de Verisure et de MMA, MAAF ou GMF de ne pas payer de franchise en cas de cambriolage[88]. Cette même année Verisure est condamnée en appel à payer 25 000 € à un ancien commercial au titre de la réparation du préjudice résultant d'un licenciement non justifié[89]. Le processus de dématérialisation des contrats initié en 2015 est finalisé en collaboration avec Orange Business Services[90],[91]. Il s'agit de la meilleure année de l'entreprise en matière de croissance avec une augmentation du chiffre d'affaires de 23 % par rapport à 2016[92]. Les 350 000 clients sont alors répartis à 80 % pour des particuliers et 20 % pour des professionnels[92].
  • 2018 : obtention du trophée bronze de la meilleure force de vente attribué par les lecteurs et le comité de rédaction du magazine Action Co[73]. Un système de brouillard opacifiant, dont le but est qu'un intrus soit ponctuellement gêné dans sa visibilité, est disponible[93]. Avec Covéa et Saretec, société de conseil en assurance, Verisure publie un guide Observatoire de la sécurité des foyers[94],[95].
  • 2019 : un site est ouvert à Angers, une soixantaine de salariés sont présents en janvier et une centaine en fin d'année[96]. Le souhait est d'embaucher de nouveau une centaine de personnes en 2020 et d'atteindre 500 en 2024[97]. Le prix des entreprises de croissance, dans la catégorie services parmi 400 sociétés sélectionnées, est obtenu[98].
  • 2020 : participation au salon de l'habitat de Mantes-la-Jolie[99]. Le déménagement du siège vers Antony devait s'effectuer courant mars[100],[101],[102] mais est perturbé par la crise du Covid-19 entrainant un arrêt des activités commerciales avec 2 100 personnes au chômage technique, 800 personnes sont alors en télétravail. L'arrivée au nouveau siège, toujours en finition, s'effectue de juin à juillet. Une nouvelle caméra filaire sans batterie de secours est lancée[103].

Italie[modifier | modifier le code]

La filiale italienne a débuté à Rome en 2013 dans le quartier Esposizione Universale di Roma[104]. En 2016 environ 94 000 signaux d'alarme ont été traités, 876 intrusions détectées et 261 appels de détresse reçus[105].

En 2019 la société obtient une croissance 48 % par rapport à 2018 et atteint 1 400 salariés pour 100 000 clients ce qui en fait la première entreprise de ce domaine en Italie[106]. Une étude menée par Kantar TNS MB attribue un score de NPS (en) (Net Promoter Score) de 50[106],[107]. La filiale lance à son tour le brouillard opacifiant[108], d'après le directeur local, Ilker Mat, 95 % des clients y souscriraient avec une saturation de l'environnement en 45 secondes[109]. Cette même année est organisée une journée où les enfants des salariés sont invités dans l'entreprise pour imaginer le travail de leurs parents[110]. Durant l'été 2019, l'union nationale des consommateurs dénonce les publicités de la marque[111]. Son président, Massimiliano Dona, indique que les prix TTC ne sont pas clairement indiqués et que le prix de l'abonnement n'est pas toujours mentionné[111]. L'entreprise répond en indiquant que dans certains cas la TVA ne s'applique pas toujours et qu'un devis gratuit est proposé avant l'achat effectif[111]. En septembre 2019 la société participe au salon Brain at Work au nouveau Centre des Congrès de Rome afin de recruter une centaine de personnes d'ici la fin de l'année[112],[113].

Pour l'année 2020, en janvier est lancée une campagne de recrutement de 350 personnes, principalement des chargés de clientèle et des techniciens[114]. En février, la filiale annonce avoir augmenté de 43 % le nombre de ses clients, réalisant la plus forte augmentation parmi l'ensemble des filiales du groupe[115]. Le directeur explique ces chiffres par le grand nombre de personnes âgées dans le pays ainsi que par la multitude de PME qui sont demandeuses en matière de sécurité[115]. Ilker Mat indique que le marché italien peut être moins favorable aux entreprises étrangères que pour celui français ou espagnol[115]. 70 % des salariés de l'entreprise ont entre 24 et 34 ans[115], sur les 500 salariés, 80 sont assignés à la réception des alarmes[115]. Quant à l'aspect écologique, l'entreprise se contente pour l'instant d'alimenter le siège social par des panneaux solaires[115]. En mars est lancée une initiative d'un mois autour de l'égalité des sexes dans l'entreprise, avec notamment des représentations théâtrales et des apéritifs littéraires[116]. D'après la société, les femmes représentent 46 % des salariés[116].

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

En 2018 c'est la première filiale du groupe à commercialiser le système de brouillard opacifiant[117],[118].

En 2020, le déménagement à North Tyneside vers le Quorum Business Park est annoncé[1],[119],[120]. L'entreprise souhaite créer sur ce site une centaine d'emplois chaque année durant la prochaine décennie[121].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Adam Beech, « 1,000 jobs to be created with new Verisure site », sur Insider Inc., (consulté le 2 mars 2020)
  2. « Verisure ouvre le plus grand centre de télésurveillance de France à Angers et va créer 500 emplois », sur my-angers.info, (consulté le 13 février 2020)
  3. Verisure, « Expertise, innovation, proximité : Vérisure réaffirme sa stratégie de marque », sur Stratégies, (consulté le 13 février 2020)
  4. Emmanuel Guimard, « Verisure monte en puissance à Angers », sur Ouest-France, (consulté le 2 mars 2020)
  5. a et b « Securitas Direct SAS », sur verif.com (consulté le 27 février 2020)
  6. a b et c « Système d’alarme et télésurveillance maison – Securitas Direct », sur mysecurite.com (consulté le 2 mars 2020)
  7. a et b Flavien Chantrel, « Securitas Direct recrute 200 commerciaux tous les mois », sur Regionsjob, (consulté le 20 février 2020)
  8. « Verisure, un acteur moteur du secteur de la télésurveillance », sur La Tribune, (consulté le 27 février 2020)
  9. José Diz, « Securitas Direct : Oracle scrute des millions de signaux d’objets connecté », sur Silicon.fr, (consulté le 13 février 2020)
  10. Alain Clapaud, « Securitas Direct exploite l’Internet des objets avec Oracle », sur lemagit.fr, (consulté le 27 février 2020)
  11. Reuters, « Hellman&Friedman prend le contrôle du suédois Securitas Direct », sur Les Échos, (consulté le 26 février 2020)
  12. Christine Lejoux, « La Scandinavie prend du poids dans le "private equity" européen », sur La Tribune, (consulté le 26 février 2020)
  13. (en) « Verisure (Securitas Direct) appoints new CEO and enhances senior management structure to support its growth and innovation », sur Cision, (consulté le 26 février 2020)
  14. « Hellman & Friedman prend le contrôle de Securitas Direct », sur Agefi, (consulté le 27 février 2020)
  15. Hellman & Friedman, « Hellman & Friedman acquiert une participation majoritaire dans le groupe Securitas Direct Verisure », sur PR Newswire, (consulté le 27 février 2020)
  16. (en) Melville Communications, « Don’t Let Burglars Score This Summer », sur responsesource.com, (consulté le 2 mars 2020)
  17. (en) Nadia Hamed, « Arlo and Verisure Sign Definitive Agreements to Create Strategic Partnership Leveraging Each Company’s Deep Expertise and Demonstrated Success to Protect and Serve Millions of European Customers », sur Business Wire, (consulté le 2 mars 2020)
  18. « Verisure se paie les activités commerciales européennes d'Arlo pour 50 millions de dollars », sur Next INpact, (consulté le 25 novembre 2019)
  19. Nicolas Furno, « Arlo fait appel à Verisure pour distribuer ses caméras en Europe », (consulté le 18 décembre 2019)
  20. Alexandre Boreo, « Arlo et Verisure main dans la main pour télésurveiller les domiciles des européens », sur Clubic, (consulté le 20 février 2020)
  21. (en) « Arlo Technologies, Inc. (ARLO) Q2 2020 Earnings Call Transcript », (consulté le 6 août 2020)
  22. (en) Reportlinker, « Alarm Monitoring Services market worldwide is projected to grow by US$18. 8 Billion, driven by a compounded growth of 5. 2%. Software, Services, & Solutions, one of the segments analyzed and sized in this study, displays the potential to grow at over 5. », sur GlobeNewswire, (consulté le 27 février 2020)
  23. (en) « Verisure prises open European junk bond market », sur Financial Times, (consulté le 28 avril 2020)
  24. (en) Owen Sanderson, « Verisure tiptoes into wide open HY market », sur GlobalCapital, (consulté le 29 avril 2020)
  25. (en) « Verisure refi underlines levfin recovery », sur Global Capital, (consulté le 3 août 2020)
  26. « Bercy et les banques négocient âprement le sauvetage des grands groupes », sur Le Monde, (consulté le 4 août 2020)
  27. (en) « Company Overview of Verisure AS », sur Bloomberg News (consulté le 27 février 2020)
  28. (en) Nick Ismail, « In the boardroom with Verisure's CMO: the connected security space in the home », sur information-age.com, (consulté le 27 février 2020)
  29. Olivier Corroenne, « Système d'alarme: les caméras ne servent pas à identifier les malfrats », sur Radio-télévision belge de la Communauté française, (consulté le 24 février 2020)
  30. a et b Caroline Sury, « 3 solutions pour protéger votre habitation », sur L'Écho, (consulté le 24 février 2020)
  31. « Quel est le salaire d'un chef d'équipe chez Verisure ? », sur jobat.be, (consulté le 4 mars 2020)
  32. « L’entreprise Verisure gère 90.000 alertes par an à Bruxelles », sur La Meuse, (consulté le 20 février 2020)
  33. « Comment bien choisir sa voiture de société », sur Le Soir, (consulté le 20 février 2020)
  34. a et b (pt) Eliana Miranda, « Verisure é a número 1 em alarmes no Brasil! », sur segs.com.br, (consulté le 3 mars 2020)
  35. (en) « Securitas Direct Espana SA », sur Bloomberg News (consulté le 20 février 2020)
  36. a b et c (es) Thiago Ferrer Morini, « Inteligencia artificial que protege », sur El País, (consulté le 24 février 2020)
  37. (es) « Hace 25 años Securitas Direct inventó IoT », sur computing.es, (consulté le 20 février 2020)
  38. (es) « Antonio Anguita: Securitas Direct, personas que protegen a personas », sur Cambio 16, (consulté le 24 février 2020)
  39. (es) Cotizalia, « Alba mantiene el ritmo de inversión pero aprovecha 2019 para deshacer posiciones », sur El Confidencial, (consulté le 3 mars 2020)
  40. (es) Cotizalia, « Alba tomará participación indirecta del 7,5 % en Verisure (Securitas Direct) », sur La Vanguardia, (consulté le 7 mars 2020)
  41. (es) Javi Ramos, « Netflix estrena una película de terror basada en un anuncio de Securitas Direct », sur elmundotoday.com (consulté le 24 février 2020)
  42. (es) Kike García, « Securitas Direct robará directamente en las casas de la gente que no contrate sus servicios », sur elmundotoday.com (consulté le 24 février 2020)
  43. a et b « Olivier Allender est nommé Directeur Général de Securitas Direct France », sur itrnews.com, (consulté le 20 février 2020)
  44. En toute sécurité, Atlas 2018 – Panorama économique de la sécurité en France (28e édition), , Pages 209 & 216
  45. En toute sécurité, Atlas 2018 – Panorama économique de la sécurité en France (28e édition), , Page 62
  46. « La sécurité : une priorité pour Securitas Direct », sur Selectra, (consulté le 27 février 2020)
  47. Marie Vandekerkhove, « Villeneuve-d’Ascq Ce bunker de la Haute Borne dont dépend la sécurité de dizaines de milliers de foyers », sur La Voix du Nord, (consulté le 27 février 2020)
  48. « Certification APSAD : référentiel pour la sécurité et la télésurveillance », sur mysecurite.com (consulté le 19 décembre 2019)
  49. « La levée de doute », sur Ministère de l'Intérieur, (consulté le 18 décembre 2019)
  50. « Alarme maison connectée : quelles solutions ? », sur android-mt.com, (consulté le 11 mars 2020)
  51. « Quand les agents de télésurveillance font-ils intervenir un agent de sécurité ? », sur verisure.fr (consulté le 18 décembre 2019)
  52. Valérie Valin-Stein, « Télésurveillance: choisir un équipement performant au meilleur prix », sur Le Figaro, (consulté le 18 décembre 2019)
  53. (en) « Essence Group and Verisure Sàrl celebrate their 20-Year Partnership », sur sourcesecurity.com, (consulté le 3 mars 2020)
  54. (en) Adam Bannister, « Essence Q&A: “We want to introduce more intelligence and IoT to enhance security” », sur IFSEC International, (consulté le 2 mars 2020)
  55. (en) Rebecca Morpeth, « Essence Group and Verisure mark 20-year partnership », (consulté le 10 mars 2020)
  56. « Verisure lance son plan de recrutement : le Directeur Général en parle sur BFM Business- vidéo », sur YouTube, (consulté le 18 décembre 2019)
  57. « Solutions 30 : contrat avec Securitas Direct », sur Capital, (consulté le 18 décembre 2019)
  58. « Présentation de la société Securitas Direct SAS », sur societe.com (consulté le 20 février 2020)
  59. a b et c « Châtenay-Malabry : grève chez le spécialiste des alarmes », sur Le Parisien, (consulté le 19 février 2020)
  60. « Securitas direct : coup de colère », sur Lutte ouvrière, (consulté le 19 février 2020)
  61. a b et c « Sainghin-en-Mélantois: les opérateurs en grève chez Sécuritas direct », sur La Voix du Nord, (consulté le 20 février 2020)
  62. a et b « Châtenay : grève chez le spécialiste des alarmes », sur Le Parisien, (consulté le 19 février 2020)
  63. a b et c « Villeneuve-d’Ascq : une partie du personnel de Securitas Direct en grève depuis mercredi », sur La Voix du Nord, (consulté le 19 février 2020)
  64. « Villeneuve-d’Ascq : une partie du personnel de Verisure en grève depuis mercredi », sur maitredata.com, (consulté le 19 février 2020)
  65. « Stéphane Plaza est le nouvel ambassadeur de Verisure », sur brandandcelebrities.com, (consulté le 3 mars 2020)
  66. « M6 Créations pour Verisure (Securitas Direct) - alarmes télésurveillées, "La visite avec Stéphane Plaza" - novembre 2013 », sur Stratégies, (consulté le 3 mars 2020)
  67. « Les communes du Nord: Sainghin en Mélantois », sur geocaching.com, (consulté le 20 février 2020)
  68. Caroline Albenois, « Securitas Direct dope avec Oracle l'infrastructure de son principal centre de connexion et de traitement de signaux », sur infoprotection.fr, (consulté le 20 février 2020)
  69. (en) « Securitas Direct integrates Time and Attendance solutions with Kelio from Bodet Software », sur Bodet (consulté le 27 février 2020)
  70. Sylvain Arnulf, « La pépite française Sigfox va connecter des millions d'alarmes en Espagne », sur L'Usine digitale, (consulté le 27 février 2020)
  71. Virgile Juhan, « IoT : bientôt plus d'un million d'alarmes connectées au réseau Sigfox », sur Le Journal du Net, (consulté le 27 février 2020)
  72. « 200 000 systèmes d'alarme Securitas Direct connectés au réseau IoT de Sigfox », sur Le Monde informatique, (consulté le 27 février 2020)
  73. a et b Laure Trehorel, « Verisure outille ses commerciaux », sur actionco.fr, (consulté le 21 janvier 2020)
  74. « Urgence Canicule : le centre de télésurveillance de Securitas Direct, prêt à agir 24h/24 et 7j/7 », sur capgeris.com, (consulté le 6 mars 2020)
  75. a et b « Mettez le cap sur les Victorious Games et décrochez votre job de commercial! », sur capcampus.com, (consulté le 29 mars 2020)
  76. Sylvain Pichot, « Pack Serenity et association avec Verisure, Somfy prêt à la surveillance des habitations », sur lemondenumerique.com, (consulté le 8 mars 2020)
  77. « Somfy et Verisure s'allient pour sécuriser la maison connectée », sur Le Moniteur, (consulté le 27 février 2020)
  78. « Somfy : partenariat stratégique avec Verisure », sur L'Express, (consulté le 27 février 2020)
  79. Laurent Gannaz, « Somfy ajoute de la sécurité dans sa domotique », sur Le Dauphiné libéré, (consulté le 27 février 2020)
  80. Laurent Bailliard, « Stéphane Kusic, directeur commercial de Verisure Securitas Direct France », sur actionco.fr, (consulté le 11 février 2020)
  81. « Delphine Chevalet-Chapeaud nommée DRH de Verisure par Securitas Direct », sur focusrh.com, (consulté le 11 février 2020)
  82. « Les nominations RH de mars 2017 », sur focusrh.com, (consulté le 11 février 2020)
  83. Yveline Couteux, « Gurvan Briand, directeur administratif et financier de Verisure par Securitas Direct France », sur daf-mag.fr, (consulté le 3 mars 2020)
  84. « Nominations - 20/04/2016 », sur ICN Business School, (consulté le 4 mars 2020)
  85. « Verisure par Securitas Direct annonce l’arrivée de Guillaume Desbonnets », sur riskassur-hebdo.com, (consulté le 4 mars 2020)
  86. a et b Frédérique Guénot, « Verisure mise sur le recrutement immersif "sans Cv" », sur focusrh.com, (consulté le 4 mars 2020)
  87. « Verisure engrange les succès », sur protectionsecurite-magazine.fr, (consulté le 19 décembre 2019)
  88. Eloïse Le Goff, « MRH : Covéa lance une plateforme de services », (consulté le 4 mars 2020)
  89. « Cour d'appel de Paris, Pôle 6 - chambre 5, 30 mars 2017, no 14/10928 », sur Doctrine, (consulté le 11 février 2020)
  90. Laurent Mavallet, « Verisure dématérialise son processus contractuel client en vente à domicile », sur actionco.fr, (consulté le 4 mars 2020)
  91. Aude David, « Comment Verisure a recentré l'acte de vente sur le client grâce à la digitalisation », sur actionco.fr, (consulté le 4 mars 2020)
  92. a et b Aude David, « Verisure en pleine croissance », sur protectionsecurite-magazine.fr, (consulté le 9 mars 2020)
  93. Marie Ciolfi, « Verisure lance une alarme connectée avec système de brouillard », sur Les Numériques, (consulté le 27 février 2020)
  94. « Le cambriolage Comment l’éviter ? Comment y faire face ? Comment s’en remettre ? », sur saretec.fr, (consulté le 8 octobre 2020)
  95. Nantcy Leone, « Argent, bijoux… 3 cachettes maison que les cambrioleurs ne trouveront pas ! », sur Planet, (consulté le 8 octobre 2020)
  96. Jean-Philippe Nicoleau, « Télésurveillance. En plein boom, Verisure savoure la douceur angevine », sur Ouest-France, (consulté le 19 décembre 2019)
  97. « Angers : une entreprise promet 500 emplois d'ici à 2024 », sur CNews, (consulté le 10 février 2020)
  98. Olivier Kauf, « Verisure remporte le Grand Prix des Entreprises de Croissance dans la catégorie « Services » », sur perelafouine.com, (consulté le 11 février 2020)
  99. Julien Constant, « Mantes-la-Jolie : le salon de l’habitat attire les curieux », sur Le Parisien, (consulté le 3 mars 2020)
  100. « 4 VEFA sur l’immeuble de bureaux Atrium à Antony », sur constructioncayola.com, (consulté le 6 février 2020)
  101. « Antony : Eiffage Immobilier et Group Life cèdent Atrium en Vefa », sur businessimmo.com, (consulté le 6 février 2020)
  102. « Première pierre de l'immeuble l'Atrium, à Antony », sur Affiches parisiennes, (consulté le 27 février 2020)
  103. « Verisure agrandit sa flotte d'appareils connectés avec une nouvelle caméra de surveillance », sur Les Numériques, (consulté le 3 août 2020)
  104. (it) « È un fumogeno anti-ladri l'alternativa alla legittima difesa », sur ticonsiglio.com, (consulté le 5 mars 2020)
  105. (it) Ilaria Garaffoni, « Verisure Italia: dagli allarmi alla vigilanza privata con il forerunner di un business redditizio », sur vigilanzaprivataonline.com, (consulté le 5 mars 2020)
  106. a et b (it) « Verisure, record di crescita. In 5 anni 100.000 clienti », sur askanews, (consulté le 5 mars 2020)
  107. (it) Cristiana Enrica Ranieri, « Record di crescita per Verisure Italia: 100 mila clienti e 1400 dipendenti », sur paeseroma.it, (consulté le 5 mars 2020)
  108. (it) « ZeroVision: la rivoluzione dell’allarme casa di Verisure », sur Adnkronos, (consulté le 11 mars 2020)
  109. (it) Ilaria Garaffoni, « Verisure: la sicurezza non può attendere », sur vigilanzaprivataonline.it, (consulté le 5 mars 2020)
  110. (it) « Roma, al via l'iniziativa Bimbi in ufficio promossa da Verisure », sur Leggo, (consulté le 5 mars 2020)
  111. a b et c (it) Valentina Corvino, « I cartelloni pubblicitari dell’antifurto Verisure “dimenticano” l’Iva sul prezzo », sur ilsalvagente.it, (consulté le 5 mars 2020)
  112. (it) « Brain at Work Roma Edition 2019 », sur informagiovaniroma.it, (consulté le 5 mars 2020)
  113. (it) Cristiana Enrica Ranieri, « Verisure cerca talenti: L’appuntamento è al “Brain at work – Roma edition 2019” », sur paeseroma.it, (consulté le 5 mars 2020)
  114. (it) Chiara Lanari, « Assunzioni Verisure: 350 posti di lavoro in Italia per diplomati e laureati », sur investireoggi.it, (consulté le 5 mars 2020)
  115. a b c d e et f (it) Nunzia Penelope, « Ilker Mat, "vi racconto come si lavora in Verisure" », sur ildiariodellavoro.it, (consulté le 5 mars 2020)
  116. a et b (it) « Verisure: Un mese di iniziative verso la parità di genere », sur askanews, (consulté le 5 mars 2020)
  117. (en) Jeff Parsons, « Unique 'fog bomb' burglar alarm system promises to keep homes and offices safe from thieves », sur The Daily Mirror, (consulté le 2 mars 2020)
  118. (en) « The security alarm 'smoking out' burglars », sur BBC, (consulté le 2 mars 2020)
  119. (en) Graeme Whitfield, « 2,500 jobs hopes as North of Tyne mayor unveils business support package », sur Evening Chronicle, (consulté le 2 mars 2020)
  120. (en) « Verisure To Create 1,000 Jobs In North East England », sur businessfacilities.com, (consulté le 2 mars 2020)
  121. (en) « Verisure launches recruitment drive that aims to create 100 jobs a year for the next decade », sur business-live.co.uk, (consulté le 3 août 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]