Ongendus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ongendus
Fonctions
Roi des Danois
Biographie
Décès
Activité

Ongendus (peut-être nommé en vieux norrois  :Angantyr) est un roi des danois qui règne vers 710, le premier souverain mentionné par les sources.

Histoire et légendes[modifier | modifier le code]

Il semble avoir été le souverain d'un royaume de Danemark unifié à la fin du VIIe siècle. Ongendus règne vraisemblablement sur un puissant royaume situé dans le centre du Jutland qui perdure d'environ de l'an 200 à l'an 600, et qui entre 400 aurait aussi compris le Kent et l'Île de Wight[1].

Lorsque vers 710 le missionnaire anglo-saxon Willibrord se rend chez les danois règne un roi qu'il nomme Ongendus. Il repart de son royaume avec 30 garçons instruits dans le christianisme. On ne connait aucun autre détail d'Ongendus à part le fait qu'il aurait été « Plus sauvage que toute bête et plus dur que la pierre » selon la Vita de Willibrod d'Alcuin[2]. C'est à l'époque d'Ongendus qu'aurait commencé vers 727 la construction du Danevirke[3]. Il est également réputé avoir fondé Ribe[4]

Selon la saga de Hervor et du roi Heidrekr du XIIIe siècle « Argantyr est roi du Reidgotaland pendant de nombreuses année. Il fut puissant et un grand guerrier et de lui descent une lignée de rois. Son fils fut Heiðrekr Ulfhamr, qui régna longtemps sur le Reidgotaland. Il eut une fille nommée Hild qui fut la mère de Halfdan le Vaillant, père de Ivar Vidfamne »[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Olfert Voss, Jernstudier, , 18–23. p.
  2. « C.H. Talbot « The Anglo-Saxons Missionaries in Germany » Londres & New-York 1954 p. 9-10
  3. (en) Inge Skovgaard-Petersen, The Cambridge History of Scandinavia, Cambridge, Cambridge University Press, , 172. p. (ISBN 0-521-47299-7)
  4. (en) Bjørn Myhre, The Cambridge History of Scandinavia, Cambridge, Cambridge University Press, , 87. p. (ISBN 0-521-47299-7)
  5. Régis Boyer, le saga de Hervor et du roi Heidrekr, Berg International, Paris 1988. (ISBN 978-2-9002-6953-4), chapitre 15

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (en) Alcuin's Life of St. Willibrord, translated in C. H. Talbot, "The Anglo-Saxon Missionaries in Germany" (London and New York, 1954), especially pp. 9–10.