"Il est temps" : Line Renaud lance un poignant cri du coeur sur l'euthanasie
"Il est temps" : Line Renaud lance un poignant cri du coeur sur l'euthanasie © Stephane Lemouton / Bestimage "Il est temps" : Line Renaud lance un poignant cri du coeur sur l'euthanasie

Dans les colonnes du Journal du dimanche, ce 21 août, Line Renaud a publié une émouvante tribune, coécrite avec le député de la Charente-Maritime Olivier Falorni. L’actrice et chanteuse y défend fermement une cause très chère à son cœur.

"Pourquoi vouloir rester jusqu’au bout quand vous savez que vous êtes condamné ?" Ce dimanche 21 août, Line Renaud s'est exprimée dans une tribune publiée dans Le Journal du Dimanche en faveur du droit à l’euthanasie en France. La comédienne de 94 ans a signé cette lettre ouverte avec le député non inscrit et rapporteur général de la proposition de loi sur la fin de vie, Olivier Falorni. Ils appellent, tous deux, les parlementaires à légaliser l’aide active à mourir. "Pourquoi endurer une cruelle agonie quand la mort peut vous délivrer d’une vie qui n’est plus qu’une survie douloureuse sans espoir de guérison ?" écrivent-ils.

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Selon Line Renaud, qui mène ce combat pour "certains de nos citoyens" étant "atteints d’un cancer généralisé, d’une sclérose en plaques ou de la maladie de Charcot en phase avancée" et qui souhaitant "abréger leur vie", l'aide active à mourrir "souffre toujours de plusieurs failles et insuffisances majeures". À ses yeux, en refusant jusqu’à présent de légaliser l’euthanasie, "la France a fait preuve d’une grande hypocrisie". Elle estime notamment qu’en l’absence de loi autorisant cette pratique, les malades se voient contraints de choisir entre "l’exil dans les pays frontaliers pour y mourir et la pratique d’euthanasies clandestines dans notre pays".

PHOTOS - Line Renaud, Lady Gaga, Adeline Blondieau... Elles ont brisé le tabou de l'avortement

"Les Français souhaitent, dans leur écrasante majorité, maîtriser leur destin jusqu’au bout"

À l'appui de leur argumentaire, Line Renaud et Olivier Falorni ont utilisé l’exemple de la Belgique, pays où l’euthanasie est légale depuis 2002. D’après eux, son instauration n’a pas nui pas au développement des soins palliatifs dans le pays. Elle n’a pas non plus "entraîné la prolifération" de cette pratique mais a permis d’en "améliorer le suivi et le contrôle", puisqu’elle y existait "déjà de façon illégale".

La chanteuse, engagée en faveur de cette cause depuis de nombreuses années – notamment au sein de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité –, a déjà plusieurs fois interpellé les députés à ce sujet. En avril 2020 et en septembre 2021, par exemple, elle avait déjà défendu devant l’Assemblée nationale la volonté de "l’écrasante majorité" des Français, de "maîtriser leur destin jusqu’au bout".

Articles écrits en collaboration avec 6Medias.

À lire aussi
Line Renaud émeut sur le droit de mourir dans la dignité : « Quand on s’acharne, il vaut mieux partir » - Gala
Microsoft et les partenaires peuvent être rémunérés si vous achetez quelque chose en utilisant les liens recommandés dans cet article.
RUBRIQUES POUR VOUS
Commentaires

Vous avez aimé cet article ?

Devenez fan sur Facebook pour consulter des articles similaires


Envoyer un commentaire MSN

Nous vous remercions pour vos commentaires !

Merci de donner une note globale à ce site :