Danny Glover

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Danny Glover
Description de cette image, également commentée ci-après
Danny Glover en juin 2019.
Nom de naissance Danny Lebern Glover
Naissance (76 ans)
San Francisco (Californie, États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Producteur
Réalisateur
Films notables L'Évadé d'Alcatraz
Witness
Silverado
La Couleur pourpre
L'Arme fatale

Predator 2

Danny Glover est un acteur, réalisateur, militant et producteur de cinéma américain, né le à San Francisco.

Il est notamment connu du grand public pour son rôle de Roger Murtaugh, coéquipier de Martin Riggs interprété par Mel Gibson, dans la série de films L'Arme fatale (1987-1998) de Richard Donner. Il joue également dans d'autres films à succès comme L'Évadé d'Alcatraz, Predator 2, Witness, Silverado et La Couleur pourpre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Danny Glover s'intéresse au théâtre pendant ses études universitaires au San Francisco College. Après avoir fait son apprentissage au Black Actors' Workshop de l'American Conservatory Theater, il s'illustre dans de nombreux spectacles dont Macbeth, Suicide in B Flat de Sam Shepard, et dans quatre pièces du dramaturge sud-africain Athol Fugard, dont The Blood Knot et The Island.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1979, Danny Glover fait ses débuts au cinéma dans le rôle d'un déténu aux côtés de Clint Eastwood dans L'Évadé d'Alcatraz de Don Siegel[1].

En 1985, après quelques années consacrées au petit écran, le comédien enchaîne trois compositions brillantes sous la direction de réalisateurs de renom. On le voit dans Witness de Peter Weir, Silverado de Lawrence Kasdan et surtout La Couleur pourpre de Steven Spielberg, qui le révèle auprès du grand public.

En 1987, c'est le triomphe public avec le film d'action L'Arme fatale de Richard Donner, où il inaugure son fameux duo avec Mel Gibson. La saga, composée de quatre films, donne très vite à l'acteur un capital sympathie indéniable auprès des spectateurs. La même année, il tient également le rôle de Nelson Mandela dans le téléfilm Mandela (en) diffusé sur HBO[2].

Glover cherche à se démarquer de l'image de ce flic massif proche de la retraite, en jouant notamment en 1990 dans le film d'action Predator 2, suite du film Predator[3]. L'année d'après, il apparait dans la comédie dramatique Grand Canyon.

Danny Glover au Festival de Cannes 2005.
Danny Glover le 14 janvier 2008.

En 1993, Danny Glover accepte de tenir le rôle-titre d'un policier noir en pleine Apartheid dans le premier film de Morgan Freeman en qualité de réalisateur, Bopha !. En 1994, il fait un caméo dans le western Maverick porté par son coéquipier de L'Arme Fatale, Mel Gibson, avec Richard Donner derrière la caméra également[4].

De plus en plus rare sur grand écran, il donne la réplique à Dennis Quaid dans le thriller La Piste du tueur en 1997, avant d'enchaîner sur le tournage de Beloved de Jonathan Demme, dans lequel il partage la tête d'affiche avec la présentatrice de télévision américaine Oprah Winfrey, qu'il avait déjà côtoyée dans La Couleur pourpre.

Après un petit rôle fin 2001 dans La Famille Tenenbaum, comédie douce-amère signée Wes Anderson, l'acteur explore un tout autre registre en 2004 avec le film d'horreur Saw, qui le voit jouer le rôle de l'inspecteur David Tapp (en) dans sa traque du Tueur au Puzzle Jigsaw[5],[6]. Il confirme son goût de l'éclectisme en participant en 2005 au film Manderlay de Lars von Trier[7]. En 2006, il est à l'affiche de Dreamgirls, adaptation de la comédie musicale éponyme elle-même fortement inspirée du parcours des Supremes. En 2007, il joue dans Shooter, tireur d'élite et prête sa voix au film d'animation La Ferme en folie.

En 2009, il interprète le président des États-Unis dans la superproduction 2012 de Roland Emmerich[8].

En 2011, il joue dans un épisode de la sixième saison de la comédie policière télévisée Psych[9]

En 2012, il forme un duo avec Danny Trejo dans le film Bad Ass 2[10]. Glover reprend son rôle en 2015 dans Bad Asses on the Bayou[10].

En 2018, il joue dans la comédie satirique Sorry to Bother You[11].

En 2019, il apparait dans le film Jumanji: Next Level, suite du film Jumanji : Bienvenue dans la jungle sorti en 2017 qui se veut être une suite du film Jumanji de 1995[12]. Il joue également dans The Dead Don't Die de Jim Jarmusch, une comédie horrifique sous fond de zombies qui est présentée en ouverture de la compétition officielle du Festival de Cannes 2019[13].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Danny Glover a été marié à Asake Bomani de 1975 à 2000 avec qui il a eu une fille, Mandisa Glover. Il est marié depuis 2009 à Eliane Cavalleiro.

Engagements[modifier | modifier le code]

Danny Glover est connu pour sa lutte contre le racisme et la peine de mort. Lors des primaires démocrates pour la présidentielle américaine de 2016, il soutient publiquement Bernie Sanders. Il soutient la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle française de 2017[14].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Années 2020[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Fiction audio[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Richard Darbois[17],[18] est la voix française régulière de Danny Glover, depuis La Couleur pourpre. Cependant, depuis qu'il a diminué ses activités de doublage à la suite de son installation en Guadeloupe, il double moins l'acteur à la télévision et lors de films ayant une sortie directement en DVD, de ce fait, ce dernier est doublé par divers comédiens. Saïd Amadis[17],[19], Frédéric Souterelle[20], Med Hondo[21] et Thierry Desroses[20] l'ont justement doublé respectivement à six reprises pour le premier, quatre pour les deux suivants et à trois occasions pour le dernier.

Au Québec, Guy Nadon[22] est la voix québécoise la plus régulière de l'acteur. Il y a également Victor Désy[22] qui l'a doublé à quatre reprises.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Top five prison break films: From Con Air to The Great Escape », sur metro.co.uk, (consulté le )
  2. « Nelson Mandela à l'écran, c'est Morgan Freeman, Danny Glover, Laurence Fishburne... [PHOTOS] », sur allociné.fr, (consulté le )
  3. « Sur les traces du Predator... », sur allocine.fr, (consulté le )
  4. « Maverick a 25 ans : vous rappelez-vous ce cameo génial ? », sur allociné.fr, (consulté le )
  5. « La Famille Tenenbaum a 20 ans : avec ce film, Wes Anderson construit quelque chose de grand [critique] », sur premiere.fr, (consulté le )
  6. (en) « Saw », sur ign.com, (consulté le )
  7. (en) « "Manderlay" : l'esclavage au coeur du pessimisme métaphysique de Lars von Trier », sur lemonde.fr, (consulté le )
  8. (en) « 2012 UK Review », sur ign.com, (consulté le )
  9. (en) « Danny Glover tape la balle dans "Psych" », sur allociné.fr, (consulté le )
  10. a et b Vincent Garnier, « Bad Ass : Danny Trejo et sa bande d'Expendables reviennent ! », sur allociné.fr, (consulté le )
  11. (en) « Danny Glover, David Cross And Patton Oswalt Join ‘Sorry To Bother You’ », sur deadline.com, (consulté le )
  12. « Bande-annonce finale Jumanji 2 : quand Dwayne Johnson se prend pour Mad Max », sur allociné.fr, (consulté le )
  13. (en) « Cannes 2019: All you need to know about "The Dead Don't Die", this year's opening film », sur vogue.fr, (consulté le )
  14. (en-US) « Sign the petition: France: Please Don't Repeat Clinton vs. Trump Tragedy », sur MoveOn Petitions (consulté le )
  15. La voix originale française est celle de Pierre Richard.
  16. « MARVEL REVEALS CAST, STORY AND TRAILER FOR ORIGINAL PODCAST SERIES 'WASTELANDERS: OLD MAN STAR-LORD'» sur Syfy.com
  17. a b c et d « Comédiens ayant doublé Danny Glover en France » sur Doublagissimo
  18. a et b « Doublages effectués par Richard Darbois » sur La Tour des Héros
  19. a et b « Doublages effectués par Saïd Amadis » sur La Tour des héros.
  20. a b c d e et f « Comédiens ayant doublé Danny Glover en France » sur RS Doublage.
  21. a b c d e f g h i j k l m n o et p Carton du doublage français sur le DVD zone 2.
  22. a b c d e f g h et i « Comédiens ayant doublé Danny Glover au Québec » sur Doublage.qc.ca, consulté le 3 novembre 2014.
  23. Doublage de 2020.
  24. « Fiche du doublage français du film Manderlay » sur Alterego75.fr, consulté le 25 mai 2013
  25. a et b Carton du doublage français télévisuel.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :