Handi'chiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Handi'chiens
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association caritative reconnue d'utilité publique française dont l'objectif vise à former gratuitement des chiens d'assistance destinés aux personnes en situation de handicap mental ou physique exempt de déficience visuelle.
Fondation
Fondation
Fondateur Marie-Claude Lebret
Origine Drapeau de la France France
Identité
Siège Paris
Structure Association loi 1901
à but non lucratif
Président Robert Kholer
Vice-président Annick Delmas & Valérie Abdelhamid
Secrétaire Martina Richard-Tournois
Trésorier Gilles Limonne
Affiliation internationale Canine Companions for Independence (en)
Site web handichiens.org

Handi'chiens — anciennement Association nationale d'éducation de chiens d'assistance pour personnes handicapées, ANECAH[1],[2] — est une association reconnue d'utilité publique française dont l'objectif vise à former et à remettre gratuitement des service dogs (en)[3] communément appelés en France chien d'assistance[4],[5],[6]. Ces chiens reçoivent une éducation spécifique[7] afin de pouvoir aider dans leur vie quotidienne leurs maîtres[4],[5],[6], lesquels se trouvent en situation de handicap mental ou physique ou psychique[8] sans déficience majeure de l'acuité visuelle[9],[3].

Créée en 1989[10],[H 1], sous l'impulsion de Marie-Claude Lebret[9],[11], selon le modèle des Canine Companions for Independence (en)[N 1],[H 1], Handi'chiens dispose désormais de treize délégations ainsi que de quatre centres d'éducation respectivement répartis à Alençon (Orne), Marcy-l'Étoile près de Lyon (Rhône), Saint-Brandan près de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) et Vineuil près de Blois (Loir-et-Cher).

Chien d'assistance, de l'association Handi'chiens, destiné aux personnes en situation de handicap mental ou physique ou psychique sans déficience majeure de l'acuité visuelle.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier centre d'éducation pour chiens d'assistance est fondé à Alençon en 1989[10],[H 1],[6] par Marie-Claude Lebret[H 1],[2],[9],[11] dans le cadre d'un projet d'action éducative du Lycée professionnel Agricole d'Alençon[9],[2]. Le concept des chiens d'assistance est importé des États-Unis[H 1],[6] et basé sur le système helper dogs, formés par la Canine Companions for Independence (en)(CCI)[N 1],[9],[12],[H 1] :

« Ces chiens « suivent des cours » pour apprendre à assister les handicapés mentaux et physiques dans leur vie quotidienne. Certains sont spécialisés dans l'aide aux sourds : éduqués pour réagir à certains bruits familiers à la place du maître, ils jouent un rôle d'avertisseur. Les Britanniques, en particulier, ont commencé de se spécialiser dans ces « chiens écouteurs ». Last but not least, le chien peut être aussi un « aide-thérapeute » pour les enfants autistes (en)[13],[14] ou schizophrènes, en leur apportant un fort soutien affectif [...] En France, fin des années 80, on connaît les chiens guides d'aveugles, pas les chiens d'assistance aux infirmes[9]. »

Le 18 avril 2001 est inauguré le centre d'éducation de Lyon, grâce au Docteur Nicole Bru[9]. Le centre de Saint-Brandan est créé en janvier 2003 grâce au Député des Côtes d'Armor, Marc Le Fur et au Docteur Hélène Bost-Hourticq, Présidente d'Handi'chiens entre 1994 et 2008. Il est inauguré en novembre 2003 par Bernadette Chirac[15].

Chaque centre d'éducation est labellisé par une commission composée de représentants du Ministère de la Santé et de l'Agriculture selon les conditions définies par le décret no 2005-1776 du 30 décembre 2005[16]. L'association Handi'chiens est la seule à bénéficier de ce label pour les chiens d'assistance. Celui-ci permet aux personnes handicapées moteur de bénéficier d'une aide animalière prévue par la loi de février 2005[16].

En 2010, l'association Handi'chiens reçoit le prix spécial du jury lors du concours Autonomic Innov du salon Autonomic Paris[17], prix qui récompense les principales innovations au service de l'amélioration de la qualité de vie des personnes en situation de handicap et des personnes âgées dépendantes.

Par décret du 7 mars 2012, l'association est reconnue d'utilité publique[18] et en mars 2014, , le Ministère des Affaires sociales et de la Santé publie un arrêté simplifiant la procédure de labellisation des centres d'éducation et créant un statut pour les chiens guide d'aveugle et les chiens d'assistance, même en cours d'apprentissage, attesté par un certificat national[19].

Objectif[modifier | modifier le code]

Ces chiens aident aux tâches quotidiennes.

Contrairement aux écoles de chiens guides d'aveugle, les chiens formés par l'association Handi'chiens ne sont pas destinés au guidage des personnes déficientes visuelles.
Ces chiens vont aider à l'exécution de tâches quotidiennes en intérieur comme à l'extérieur[4],[5] alors que les chiens guides d'aveugle permettent surtout à leur maître de se déplacer[20].

L'association forme quatre catégories de chiens[21] :

  • le chien d'assistance : il est confié à une personne souffrant d'un handicap moteur[22] ,[23]. Il va aider son bénéficiaire à accomplir les gestes du quotidien, en lui donnant ainsi plus de liberté et d’autonomie. Il va aussi faciliter la communication avec les personnes valides en « dédramatisant» le fauteuil.
  • le chien d'éveil : pour des enfants souffrant de troubles autistiques[13],[14], de trisomie ou polyhandicapés[14],[13],[24]. Il va permettre de stimuler, éveiller, d’apaiser les angoisses.
  • le chien d'accompagnement social : il est confié à des référents dans des établissements accueillant des enfants et des adultes handicapés, des personnes âgées dépendantes[25],[26]. Il procure un effet calmant et sécurisant, incite à la motricité et permet de maintenir du lien social en stimulant la curiosité du patient.
  • le chien d’assistance détecteur de crises d’épilepsie : il sent l’imminence d’une crise et prévient son maître. En cas de crise, il peut se coucher sur son maître pour le protéger et l'apaiser. Il peut aussi réaliser un certain nombre de tâches spontanées comme déclencher une alarme, apporter le téléphone, etc.

Organisation[modifier | modifier le code]

Les Bénévoles[modifier | modifier le code]

Très majoritairement basé sur le bénévolat, cette ressource humaine est la plus importante de l'association. Elle regroupe plus de 500 personnes [27] dans toute la France.

Les Familles d'Accueil (FA)[modifier | modifier le code]

Elles sont bénévoles et accueillent un chien durant environ 16 mois pour le socialiser et le pré-éduquer[28]. Elles sont encadrées, accompagnées et formées par des Délégués. Chaque délégué gère ainsi un groupe de "FA" (généralement entre 3 et 5 familles) au sein d'une "Délégation régionales". Il y a actuellement environ 380 Familles d'Accueil [27] dans toute la France.

Les Familles Relais[modifier | modifier le code]

Elles sont bénévoles et accueillent un chien lors d'une courte période (un weekend, quelques jours, etc.)[29]. Elles sont formées et encadrées par un Délégué ou un Éducateur afin de savoir gérer, dans le quotidien, un futur chien d'assistance ou un chien déjà remis. Elles pourront ainsi aider une Famille d'Accueil, un Bénéficiaire ou même un centre d'éducation en hébergeant temporairement un chien. Contrairement aux Familles d'Accueil, les Familles Relais ne doivent pas faire travailler le chien pour lui apprendre de nouvelles commandes ou pour les améliorer.

Les Délégués[modifier | modifier le code]

Bénévoles également, ils sont spécialement formés à l'éducation des chiens d'assistance Handi'chiens. Ils ont pour rôle de sélectionner, d'encadrer et de former les Familles d'Accueil. Ils connaissent particulièrement bien les finalités attendues et les méthodes d'éducation à utiliser. Ils sont en contact régulier avec les Éducateurs dont ils dépendent. Il y a actuellement environ 60 Délégués dans toute la France [27].

Les Éducateurs[modifier | modifier le code]

Ils sont salariés de l'association et travaillent dans les centres d'éducation. Ils encadrent les Délégués régionaux et donc l'éducation des chiens. Ils sont parfois également Délégués eux-mêmes (bénévolement). Ils sont en charge de terminer l'éducation des chiens, de choisir leur catégorie et de les transmettre aux bénéficiaires.

Parcours du chien[modifier | modifier le code]

La sélection des chiots[modifier | modifier le code]

Sélection physique

Les chiens sont sélectionnés par les éducateurs selon :

  • la qualité de leur pedigree, pour éviter au maximum des risques héréditaires telles que la dysplasie coxo-fémorale ou les tares oculaires,
  • leur comportement [30] afin qu'ils ne soient pas craintifs, trop indépendants, etc.

Les races privilégiées sont le labrador retriever et golden retriever[4],[5],[6],[31],[32].

Formation du chien[modifier | modifier le code]

L'éducation d'un chien d'assistance s'effectue sur 2 ans[33]

Orientation selon les aptitudes

Accueil en famille[modifier | modifier le code]

Dès l'âge de 8 semaines, les chiots en provenance direct des élevages, sont placés en famille d'accueil. Ces familles, encadrées par un Délégué spécialement formé, auront pour rôle de la socialisation et la pré-éducation du chiot. La socialisation consiste à rendre le chien à l'aise dans toutes les situations de la vie courante. Il devra notamment pouvoir prendre les transports en commun, allez au restaurant, dans les magasins, au cinéma, etc. La pré-éducation consiste en l'apprentissage d'une vingtaine de commandes ou de techniques "de base" : assis, couché, aboiement sur commande, ouverture de porte, rapport d'objets, marche en laisse, etc. Cette phase en famille d'accueil pour le chien dure jusqu'à ses 18 mois. [30] .

Formation en centre d'éducation[modifier | modifier le code]

De 18 à 24 mois, les chiens intègrent un centre d'éducation. Les éducateurs se chargent de leur apprendre des commandes supplémentaires spécifiques à leur mission[30]. Ils analysent également chaque chien pour déterminer à quel type de personne il pourra le mieux correspondre. Une fois sa formation terminée, un chien d'assistance Handi'chiens est capable de répondre à plus de 50 commandes différentes[5],[33] pour réaliser différentes tâches : ouvrir ou fermer une porte[6], ramasser et rapporter des objets sans les abîmer, allumer la lumière, décrocher le téléphone[6], alerter en aboyant, etc. [24]

Le stage de passation[modifier | modifier le code]

Quand les éducateurs jugent que le chien est prêt à être remis (généralement à ses 24 mois), ce dernier est présenté à un stage d'adaptation et de transmission. Les chiens y sont attribués à leur bénéficiaire selon la complicité détectée durant les premiers jours[7]. Le bénéficiaire y apprendra les différents ordres qu'il peut donner au chien mais aussi la manière de bien s'en occuper. Durant ce stage, d'une durée de 15 jours, le duo bénéficiaire/chien sera continuellement évalué pour s'assurer du bien-être et de la sécurité de chacun[30].

La vie auprès du bénéficiaire[modifier | modifier le code]

Le chien remis à un bénéficiaire reste la propriété de l'association. Un suivi est ainsi assuré et il est possible de vérifier que les acquis sont bien utilisés et que le chien répond bien aux besoins tant sur le plan du comportement que sur le plan affectif. Les conditions de vie des chiens sont également évaluées et surveillées.

La retraite[modifier | modifier le code]

Les chiens sont en exercice durant environ 8 ans. Dès que le chien rencontrent des difficultés à remplir ses fonctions et afin de respecter son âge, il est mis en retraite. Il termine généralement ses jours en compagnie de son bénéficiaire. Cela n'est cependant pas toujours possible (pour certaines personnes très dépendantes par exemple, ou lorsque le chien a de gros problèmes de santé), et le chien est alors adopté par une famille.

Les réformes[modifier | modifier le code]

Certains chiens (25 à 30% des sujets sélectionnés) ne vont pas au bout du programme et ne deviennent ainsi jamais des chiens d'assistance. Les raisons peuvent être nombreuses : problèmes de santé comme des allergies, des dysplasies, des boiteries, etc. et plus rarement des problèmes comportementaux comme des peurs excessives, une énergie trop débordante et difficile à canaliser, etc. Les chiens réformés sont proposés à l'adoption et sortent ainsi du programme en rejoignant un foyer où ils deviendront un chien de famille.

Aspect financiers[modifier | modifier le code]

La formation d'un chien d'assistance Handi'Chiens revient à environ 15 000€[34]. Le chien est cependant remis gratuitement à son bénéficiaire[34].

Ce montant regroupe l'achat du chiot, son entretien (nourriture, vermifuge, antiparasitaire, soins vétérinaires, etc.) durant sa formation, les frais de fonctionnement des centres d'éducation et du siège, ainsi que les rémunérations des salariés de l'association (éducateurs, responsables, etc.).

Le financement de l'association est assuré par la générosité et la solidarité du public (au travers de dons ou de legs), des Fondations, des Entreprises, des Clubs Service et des collectivités locales et territoriales[34].

Partenaires et soutiens[modifier | modifier le code]

Dans l'ensemble de la France, l'association compte de nombreux soutiens qui, chaque année, renouvellent leurs efforts pour faire connaître son activité, l'aider à trouver des familles d'accueil pour ses jeunes chiens ainsi que des fonds.

Un chien d'éveil[14].

APF, MDPH et Fondation 30 millions d'amis[modifier | modifier le code]

L'association des paralysés de France (APF) soutient activement l'action d'Handi'chiens par le biais de conférences conjointes, collectes de fonds et parrainages de jeunes chiens. Dans sa foulée les Maisons départementale des personnes handicapées (abrégé en MDPH), ont ouvert à leur tour leur porte à l'association qui a pu ainsi présenter au grand public son activité[35],[36].

Par ailleurs la Fondation "30 Millions d'amis" afin de faire connaître l'association, a effectué des reportages tant écrits que télévisuels et ouvert son site en l'y référençant[37],[38].

Le monde de l'enseignement[modifier | modifier le code]

Au fil du temps le monde de l'enseignement est devenu un des grands partenaires de l'association et ce à tous ses échelons. De l'enseignement supérieur jusqu'aux écoles primaires, une chaîne continue de solidarité s'est tissée, rivalisant d'initiatives et d'imagination pour lui apporter aide et soutien.

L'enseignement supérieur[modifier | modifier le code]

Ainsi les écoles vétérinaires d'Alfort, de Toulouse, de Lyon, de Nantes offrent à l'association leurs compétences ainsi que des familles d'accueil[39], [40]

L'ESSEC a établi un partenariat avec elle, à l'instar d'une grande entreprise. Ses élèves mettent à son service leur énergie et savoir-faire afin de l'aider à collecter des dons et trouver des familles d'accueil[41],[42],[43].
Diverses universités comme l'université de Cergy-Pontoise, l'université de la Sorbonne ouvrent leur porte et se font relais de leurs besoins[44],[45].
Quant aux IUT de Nancy et Caen, ils ont établi eux aussi un partenariat avec l'association[46],[47],[48].

L'enseignement primaire et secondaire[modifier | modifier le code]

Au sein des lycées comme des collèges et des écoles primaires, des initiatives de soutien se mettent place encadrées par les enseignants et en collaboration avec différentes associations de parents d'élèves [49].

La Poste[modifier | modifier le code]

Dans la Sarthe , La Poste a proposé à la vente des « Prêt-à-poster » en faveur de Handi'chiens. Devant son succès, l'initiative a ensuite été étendue à tous les bureaux de poste de la Mayenne et du Maine-et-Loire[50],[51],[52]

Téléthon et Bouchons d'Amour[modifier | modifier le code]

Depuis 20 ans, le Téléthon et Handi'chiens sont partenaires. À ce titre, ce sera une des ambassadrices du Téléthon qui remettra, en 2013, son 1500e chien au jeune Kevin[53].

Depuis 2009, Handi'chiens est partenaire des Bouchons d'Amour pour la collecte de bouchons aidant ainsi à son financement[54].

Lions Clubss et Rotary International[modifier | modifier le code]

Partenaire depuis 11 ans du Lions Clubss, ses membres - comme ceux du Rotary club - ne cessent de s'impliquer de diverses manières en faveur de l'association afin de collecter le maximum de fonds pour ses activités,[55],[56],[57],[58],[59],[60].

Le monde artistique[modifier | modifier le code]

Le 30 mars 2009, Laurent Baffie a organisé une vente aux enchères d'objets de stars en faveur des associations Handi'chiens, La Chaîne de l'espoir et les services hospitaliers pour enfants malades permettant de récolter 113 500 euros[61].

Lauréate de prix[modifier | modifier le code]

L'association se voit aussi gratifier d'aide ponctuelle et de prix. En 2012 le groupe Humanis finance l'éducation de 4 chiens [62] En 2011 Le Club sociétaire initiatives passions de la Banque populaire du Nord lui décerne leur prix [63], en 2013 ce sera le tour de la Banque populaire de l'Ouest de lui octroyer le « Prix Régional Initiatives Sociétaires[64]. Toujours en 2013 elle remporte le « prix de la Solidarité Reader's Digest-France Bleu-Fondation du Crédit mutuel[65],[66].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Caroline Leblond (auteur) et Alain Fontbonne (direction scientifique), Contribution à l'étude des chiens sélectionnés à l'A.N.E.C.A.H (association nationale d'éducation des chiens d'assistance aux handicapés moteurs) de 1989 à 2000, Lyon, université Claude Bernard, , 168 p., thèse d'exercice, médecine vétérinaire (OCLC 492974097)
  • Bernard Belin, Le loup & le chien & l'homme, éditions L'Harmattan, (ISBN 2747541843 et 9782747541848, notice BnF no FRBNF38989389, lire en ligne), p. 152, 158, 160, 224
    [p. 158] : « C'est en 1989 qu'a été créée en France, sur le modèle de la CCI américaine (en) et appliquant les méthodes de celle-ci, l'Association nationale d'éducation de chiens d'assistance pour handicapés (ANECAH). L'initiative en revient à Marie-Claude Lebret, professeur au Lycée professionnel agricole (LPA) d'Alençon (Orne). Marie-Claude Lebret et son collègue Gérard Lalande, et par ailleurs moniteur de chiens, s'initieront et approfondiront leur formation au cours de stages effectués aux États-Unis. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Canine Companions for Independence (en), en français « compagnons canins permettant l'accès à l'indépendance », association fondée en Californie en 1975 par Bonnie Bergin (en)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Didier Vernay, Pierre Rybarczyk, Marie-Claude Lebret et Yves Rybarczyk, « Collaboration hommes, chiens et robots : quels scénarios ? », Modélisation interdisciplinaire de l'acceptabilité et de l'intercompréhension dans les interactions, Landaul, France,‎ (résumé)
    « Actuellement en France, les « services dogs (en) » sont minoritaires, mais le chien d'aide (CA) aux personnes en situation de handicap (PSH) est une réalité solide avec plus de 1 000 CA remis en plus de 20 ans par l'association Handi'chiens (ex ANECAH). »
  2. a b et c « L'association Handi'chiens ex ANECAH », Enseignement public agricole de L'Orne, ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt,‎ (lire en ligne)
  3. a et b « Chenôve : les missions d'Handi'chiens », Le Bien public, agglomération de Dijon « Vie locale »,‎ (lire en ligne)
    « Former des chiens d'assistance et les donner gratuitement à des personnes atteintes d'un handicap moteur afin de les aider dans leur vie quotidienne est la mission de l'association. »
  4. a b c et d Carole Venuat, Christian Barthes et Françoise Rauzier, Un chien pour garder le goût de vivre, malgré le handicap, , présentation de Claire Chazal suivie d'une intervention de Benoît Gauthier, polyhandicapé, puis de Vincent Rezé, éducateur canin de chiens d'assistance Handi'chiens au centre d'Alençon (lire en ligne), « Journal de 13 heures de TF1 » [vidéo]
    « L'association Handi'chiens recherche des familles d'accueil pour recevoir pendant 16 mois des chiots destinés à des handicapés. Pour ces derniers les chiens deviennent vite indispensables. »
  5. a b c d et e Alison Tassin, Christophe Hanesse et Le Républicain lorrain, Quand le meilleur ami de l’homme est au service des personnes handicapées, , [vidéo] JT WE : journal télévisé du week-end présenté par Claire Chazal (lire en ligne), « Journal télévisé de 13 heures sur TF1 »
    « Moins connu que les chiens d'aveugle, les chiens d'assistance, qui répondent à 52 commandes comme ouvrir la porte ou allumer la lumière, sont pourtant tout aussi utile. L'an dernier, 139 animaux ont été remis par une association Handi'chiens qui favorise ainsi l'autonomie des personnes handicapées. Interview de Chantal Bacher, déléguée Handi'chiens Moselle. »
  6. a b c d e f et g Danièle Luc, « Chiens d'assistance : 4 pattes pour remplacer 2 jambes », Psychologies magazine,‎ (lire en ligne)
    « Des labradors magnifiques et un peu surdoués changent la vie de leurs maîtres handicapés. Pour eux, ils décrochent le téléphone et ouvrent les portes »
    « Anecah, une association créée en 1989, dont la mission est d'éduquer des chiens d'assistance (capables d'aider, dans toutes les situations de la vie, les personnes atteintes d'un handicap moteur). »
    « L'Anecah, présidée par le docteur Hélène Bost-Hourticq, s'inspire d'un équivalent américain. Elle propose uniquement des labradors et golden retrievers qu'elle achète dans les élevages ou à des particuliers. Sociables, affectueux, avenants, ces chiens « rapporteurs de gibier » sont les plus aptes à ramasser les objets. »
  7. a et b Didier Arnaud, « Chacun cherche son chien », Libération,‎ (lire en ligne)
    « Une association fournit des labradors dressés aux handicapés. »
  8. Universalia ... : les événements, les hommes, les problèmes en ..., France, Encyclopædia Universalis, (ISSN 0997-4989, notice BnF no FRBNF39975250, lire en ligne), p. 330
    « L'A.N.E.C.A.H. (Association nationale pour l'éducation des chiens d'assistance pour handicapés) propose, depuis 1989, aux personnes atteintes d'un handicap moteur des chiens « éduqués » leur permettant d'augmenter leur autonomie afin de favoriser leur insertion ou réinsertion dans la société. »
  9. a b c d e f et g Germaine Aziz, « Une femme, des chiens, le handicap », Libération,‎ (lire en ligne)
    « Marie-Claude Lebret s'est découvert une vocation à 47 ans : elle a introduit en France les chiens d'aide aux paraplégiques. Elle éduque, tenace, ses « élèves » dans son lycée agricole d'Alençon. »
  10. a et b Caroline Leblond (auteur) et Alain Fontbonne (direction scientifique), Contribution à l'étude des chiens sélectionnés à l'A.N.E.C.A.H (association nationale d'éducation des chiens d'assistance aux handicapés moteurs) de 1989 à 2000, Lyon, université Claude Bernard, , 168 p., thèse d'exercice, médecine vétérinaire (OCLC 492974097)
  11. a et b Rédaction Le Monde, « Au service des handicapés », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  12. Marie Chagneau, Mathieu Wibault et Lydia Chaubon, « Des chiens éduqués pour aider les personnes dépendantes », sur Allodocteurs, (consulté le 22 août 2014)
  13. a b et c Sylvie Molinès, « Le plus bel ami de l'enfant autiste », Courrier picard, Beauvais et sa région,‎ (lire en ligne, consulté le 30 août 2014)
    « Clermontois : il sera reconnaissable à sa cape jaune et bleue sur le dos. Le premier chien d'éveil confié à un enfant atteint de troubles autistiques arrive dans l'Oise. Il suivra son petit maître partout. »
  14. a b c et d Anne-Gaëlle Dubois, « Comme par magie, Dusty, chien d'éveil, apaise les angoisses de mon fils autiste », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)
    « Il y a un mois, Jason, 7 ans, a reçu un chien d'éveil formé par Handi'chiens. Ce nouveau compagnon l'a apaisé et a bouleversé la vie de famille. L'expérience fera même l'objet d'un documentaire sur la chaîne Gulli. »
  15. « Handichiens Bretagne », sur Quintin Communauté (consulté le 22 août 2014)
  16. a et b « Décret relatif à la labellisation des centres d'éducation des chiens d'assistance et des centres d'éducation des chiens guides d'aveugle », sur Legifrance, (consulté le 22 août 2014)
  17. « Handi'chiens », sur Hacavie (consulté le 22 août 2014)
  18. « Décret portant reconnaissance d'une association comme établissement d'utilité publique », sur Legifrance, (consulté le 22 août 2014)
  19. « Arrêté relatif aux critères techniques de labellisation des centres d'éducation des chiens d'assistance et des centres d'éducation des chiens-guides d'aveugles et à la création d'un certificat national », sur Legifrance, (consulté le 22 août 2014)
  20. http://www.avuedetruffe.fr/presentation.php
  21. « Création d'un statut chien d'assistance », sur Handi'chiens (consulté le 30 août 2014)
  22. Handi'chiens (lire en ligne)
  23. Patrick Straub, « Entre chien et loup : histoire du chien », sur futura-sciences.com, (consulté le 30 août 2014), p. 8
  24. a et b Handi'chiens au service des personnes en situation de handicap et de leur entourage, (lire en ligne)
  25. « Remise de chiens d'assistance dits chiens d'accompagnement social », sur Handi'chiens, (consulté le 30 août 2014)
  26. Denis Blin, « Un chien pour aider les personnes handicapées », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le 30 août 2014)
  27. a b et c « Handi'Chiens - Les Chiffres », sur www.handichiens.org (consulté le 28 novembre 2018)
  28. « Dijon : ils éduquent des chiens qui seront donnés à des personnes handicapées », Le Bien Public,‎ (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  29. « Solidarité citoyenne : aider un chien à devenir assistant d'handicapé », Le Progrés,‎ (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  30. a b c et d « Parcours d'un Chien », sur Handi'chiens (consulté le 31 août 2014)
  31. Joséphine Boudoux, « Le phénomène Handi'chiens », Yummypets, Bordeaux, Octopepper (c/o Mathieu Chollon & Matthieu Glayrouse) « Les pets font le buzz »,‎ (lire en ligne, consulté le 31 août 2014)
  32. « Chien utile », sur le portail du Labrador Retriever, (consulté le 31 août 2014)
  33. a et b Ministère de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, « Le chien guide ou le chien d'assistance, le compagnon du quotidien », sur Ministère de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, (consulté le 31 août 2014), p. 16
  34. a b et c « Qu'est-ce qu'un Handi'Chien ? », sur ww.handichiens.org (consulté le 28 novembre 2018)
  35. « Soirée-Conférence avec Handi'chiens », sur Maison départementale des Personnes Handicapées - Touraine, (consulté le 31 août 2014)
  36. « L'APF et Handi'chiens », sur L'association des Paralysés de France, (consulté le 31 août 2014)
  37. « Annuaire de la protection animale », sur "30 millions d'amis" (consulté le 31 août 2014)
  38. « Educateur de chien d'assistance », sur "30 millions d'amis" (consulté le 31 août 2014)
  39. « Engagement Handi'chiens », sur Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse, (consulté le 1er septembre 2014)
  40. « Handi'chiens », sur L'école nationale vétérinaire, agroalimentaire et de l'alimentation Nantes-Atlantique (consulté le 1er septembre 2014)
  41. « L'ESSEC et Handi'chiens recherchent des familles d'accueil pour éduquer des chiens d'exception », sur ESSEC - Business School, (consulté le 1er septembre 2014)
  42. « ESSEC - Handi'chiens », sur Alvarum, (consulté le 1er septembre 2014)
  43. « Partenariats - ESSEC / Handi'chiensS », sur ESSEC - Business School (consulté le 1er septembre 2014)
  44. « DES CHIENS D'ASSISTANCE À L'UNIVERSITÉ ! », sur Université Cergy-Pontoise (consulté le 1er septembre 2014)
  45. « Journée handicap 2010 », sur Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, (consulté le 1er septembre 2014)
  46. « Partenariat avec Handi'chiens », sur IUT Charlemagne -Nancy/Université Lorraine., (consulté le 1er septembre 2014)
  47. « Caen-Toulouse : un chien donnera le coup d'envoi ! », sur Stade Malherbe de Caen, (consulté le 1er septembre 2014)
  48. « Un chien donnera le coup d'envoi d'un match de foot », sur SantéVet, (consulté le 1er septembre 2014)
  49. René Mari, « Narbonne. Le collège Jules-Ferry soutient l'association Handi-Chiens », La Dépeche, Narbonne,‎ (lire en ligne)
  50. « La Poste et Handi'chiens : un partenariat pour l'éducation des chiens “assistants” », Le Courrier de la Mayenne, Mayenne,‎ (lire en ligne)
  51. « Des « prêt-à-poster » pour aider les handicapés », Ouest-france, Mayenne,‎ (lire en ligne)
  52. « Handi'chiens et La Poste », (consulté le 1er septembre 2014)
  53. « Remise du 1500ème chien Handi'chiens », sur Animalinfos, (consulté le 1er septembre 2014)
  54. « Handichien », sur Les Bouchons d'Amour (consulté le 1er septembre 2014)
  55. « Gisors - L'opération Handi'chiens menée à bien », L'Impartial, Gisors,‎ (lire en ligne)
  56. « Le 2 juin à Vire, "Au galop pour Handi'chiens" », La Voix le Bocage, Vire,‎ (lire en ligne)
  57. « Le Rotary club soutient l'association Handi'chiens », Ouest-france, Coutances,‎ (lire en ligne)
  58. « Le Rotary-club travaille pour Handichiens », Ouest-france, Lannion,‎ (lire en ligne)
  59. « Handi'chien », sur Rotary Club Pont Audemer (consulté le 1er septembre 2014)
  60. « Rotary club. 4.000 EUR pour Handichiens », Le Télégramme, Vannes,‎ (lire en ligne)
  61. L. R., « Laurent Baffie : sa vente aux enchères a cartonné... et Michel Drucker a racheté son propre vélo ! La classe ! », purepeople.com « News »,‎ (lire en ligne)
  62. « Le Groupe Humanis apporte son soutien à l'association Handi’Chiens », sur Centre technique des institutions de prévoyance, (consulté le 2 septembre 2014).
  63. Marie-France Degardin, « Trois projets exemplaires soutenus par le Club initiatives passions de la Banque populaire du Nord », La Voix du Nord, Marcq,‎ (lire en ligne)
  64. « Prix Régional Initiatives Sociétaires : une association qui a du chien ! », sur Banque Populaire, (consulté le 2 septembre 2014).
  65. « L’association Handi’chiens remporte le 11e prix de la Solidarité Reader’s Digest-France Bleu-Fondation du Crédit mutuel », Sélection du Reader's Digest, Association des paralysés de France, Faire face,‎ (lire en ligne)
  66. Patricia Khenouna, « Prix de la Solidarité du Reader’s Digest », Sélection du Reader’s Digest, Paris, FCM : Fondation du Crédit Mutuel, sous l'égide de la Fondation de France « Le soutien à des initiatives solidaires »,‎ (lire en ligne).

Références Harvard[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Belin 2003, p. 158

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Site officiel
  • Anecah (association Nationale pour l'Éducation de Chiens d'Assistance pour Handicapés)